AccueilCoupe DavisNadal réduit Gasquet en miettes

Nadal réduit Gasquet en miettes

-

Rafael Nadal a été impi­toyable face à Richard Gasquet dans le premier match de la demi‐finale de Coupe Davis France‐Espagne en l’emportant 6–3, 6–0, 6–1. L’Espagnol, arrivé mardi à Cordoue après sa finale perdue à l’US Open, n’aura pas mis long­temps à se réha­bi­tuer à la terre battue.

Dès le premier jeu, Rafael Nadal montre qu’il est là pour gagner en brea­kant le Français d’entrée puis il se met à l’abri en rempor­tant son service. Gasquet tente et parvient à revenir à deux jeux à un mais chacun des deux joueurs remportent son propre service pour fina­le­ment arriver à 5–3. Rafael Nadal fait alors le travail en rempor­tant la première manche sur le service du Français (6–3). Sous une chaleur torride – près de 40° – les deux joueurs entament le deuxième set sur les chapeaux de roue mais c’est encore l’Espagnol qui se montre le plus en jambe et il remporte le premier jeu sur son service. Le deuxième jeu est lui beau­coup plus accroché, Richard Gasquet se montre plus offensif mais pas assez réaliste et il n’arrive pas à concré­tiser ses balles de jeu, face à un Nadal qui retourne très bien et qui remporte fina­le­ment le jeu (2–0). L’Espagnol est ensuite en plein état de grâce tandis que Richard Gasquet s’enfonce et fait de plus en plus de fautes. L’Espagnol déroule pour remporter faci­le­ment la deuxième manche 6–0. Le troi­sième set commence sur les mêmes bases et Nadal mène rapi­de­ment 3–0. Gasquet se réveille un peu et gagne son service. Ses frappes sont un peu plus précises et les coups gagnants partent mieux pour le Français. Cependant, en face, Rafael Nadal donne tout pour remporter chaque point et il finit par servir pour le match à 5–1. Il s’offre alors une balle de match qu’il concré­tise sur une dernière amortie. 

L’Espagne remporte donc logi­que­ment le premier point de cette demi‐finale. Richard Gasquet n’a pas su faire trem­bler l’Espagnol qui n’a pas concédé une seule balle de break. Le Français a commis trop de fautes directes (39) pour pas assez de coups gagnants (19) contrai­re­ment à Nadal qui avec 33 coups gagnants s’est montré très effi­cace. A noter qu’au total, l’Espagnol a gagné 93 points contre 54 pour Gasquet. Place main­te­nant à Gilles Simon qui doit affronter David Ferrer.

Article précédentEspagne – France : 1–0
Article suivantYouzhny en patron