AccueilCoupe DavisNon-retenue pour l'organisation des phases finales, la France dépose un recours devant...

Non‐retenue pour l’organisation des phases finales, la France dépose un recours devant le TAS

-

La Fédération Française de Tennis l’a mauvaise.

Alors qu’elle souhai­tait accueillir l’une des quatre phases finales de la Coupe Davis à Paris, sur les instal­la­tions de Roland‐Garros, à la mi‐septembre, la France n’a fina­le­ment pas été retenue par la Fédération Internationale de Tennis (ITF). En effet, Bologne, Glasgow, Hambourg et Malaga sont les quatre villes qui ont été choi­sies pour rece­voir les 16 équipes quali­fiées pour les phases finales.

Une déci­sion liée en partie au fait que l’ITF exigeait un site indoor et si possible en dur. 

Mécontent de ce choix, la FFT a dont décidé de déposer un recours devant le Tribunal arbi­tral du sport (TAS), la fédé­ra­tion dénon­çant « un choix arbi­traire et opaque de la part de l’ITF alors que sa candi­da­ture avait bien été exprimée. »

Affaire à suivre.