AccueilCoupe DavisParoles de Coupe Davis

Paroles de Coupe Davis

-

Coupe Davis oblige, le week‐end a été marqué par des décla­ra­tions d’après‐match. Déception, espoir, victoire ou joie, les acteurs du week‐end s’ex­priment à travers ce flori­lège de cita­tions recueillies sur les courts.

Juan Martin Del Potro, victo­rieux de Nikolay Davydenko (6–1, 6–4, 6–2) : « Je ne sais pas ce qui s’est passé aujourd’hui avec moi parce que j’ai joué de manière incroyable. A la fin du second set, j’étais nerveux mais avec ce public il est si facile de jouer lorsque vous êtes nerveux. Nous ne sommes pas encore en finale, nous devons rester concen­trés pour gagner encore un match. »

David Ferrer, vain­queur d’Andy Roddick (7–6[5], 2–6, 1–6, 6–4, 8–6) :  » A aucun moment je n’ai pensé que tout était perdu. J’ai toujours pensé que j’avais une chance de le battre. Il a très bien servi dans le 2ème et 3ème set et j’ai manqué beau­coup d’opportunités. »

Patrick McEnroe, capi­taine de l’équipe des Etats‐Unis de Coupe Davis : « Andy a joué sa chance à fond et il a très bien joué. Nous sommes très déçus d’être menés 2–0 mais nous avons beau­coup de raisons d’être fiers des choses accom­plies. Nous nous y atten­dions. Maintenant on va essayer de gagner le double et de prendre le point de l’es­poir. Le public était fair‐play. Je l’ai expliqué après le match à Andy, ils ont eu un très bon compor­te­ment et ont soutenu leur équipe. »

Andy Roddick, défait par David Ferrer (7–6[5], 2–6, 1–6, 6–4, 8–6) : « Je pense avoir très bien joué aujourd’hui. Le niveau des deux joueurs était très élevé, surtout dans le 4ème et 5ème set. J’ai mal débuté cette quatrième manche et lui a haussé son niveau de jeu. »

Emiliano Sanchez, capi­taine de l’équipe d’Espagne de Coupe Davis : « Le public a été correct selon moi. Il y a eu des points très sensibles lors des deux derniers jeux du match, ce qui a fait monter la tension. Mais je trouve qu’ils se sont très bien comportés. » 

Stanislas Wawrinka, après sa victoire sur le Belge Steve Darcis (6–7[3], 6–1, 6–3, 2–6, 6–4) : « Je suis très satis­fait de mon match, qui m’a laissé un senti­ment extra­or­di­naire. Même s’il y avait beau­coup de nervo­sité, c’était une belle chance de jouer un tel match de Coupe Davis devant mon public. C’est d’ailleurs ma plus belle partie dans cette compé­ti­tion très intense. Mon expé­rience et ma confiance m’ont aidé à mieux gérer une telle rencontre, que j’au­rais pu perdre il y a encore une année. En ce qui concerne les erreurs d’ar­bi­trage et la malchance au filet, cela arrive et il faut faire avec… Pour le double, je suis prêt à jouer, même si j’ai passé 4h sur le court. Mais ce n’est pas moi qui décide ! »

Roger Federer, victo­rieux de Kristof Vliegen (7–6[1], 6–4, 6–2) : « Avec ces deux victoires, c’est le meilleur cas de figure pour nous dans un barrage qui s’an­non­çait dange­reux. De mon côté, j’ai dû bien me concen­trer pour gagner le 1er set 7–1 au tie‐break et m’en­lever une certaine pres­sion. Ensuite, il y a eu ces fautes d’ar­bi­trage qui ont aidé Vliegen. Avec la confiance, le Belge aurait pu prendre l’avan­tage. Mais je me suis remis sur les rails, grâce au public. Et l’am­biance va encore monter samedi. Stan et moi, nous ne ressen­tons aucune pres­sion des fans ou des médias pour évoluer ensemble. Si Allegro est plus en forme, il peut jouer. Notre objectif est avant tout de gagner ».

Steve Darcis, battu par Wawrinka : « C’était très diffi­cile, notam­ment physi­que­ment pour moi. Il y a encore 10 jours, je n’ar­ri­vais pas à mettre un t‑shirt tout seul, en raison de maux de dos… Et aujourd’hui, j’ai beau­coup souf­fert de crampes. C’est la première fois que je jouais un match en 5 sets ! Pour la suite, cela s’an­nonce tout de même pas facile pour nous… »

Kristof Vliegen, vaincu par Roger Federer : « Je pense que j’ai manqué ma chance au 1er set, après avoir breaké à 3–2. Mais par la suite, Federer a joué de mieux en mieux, et il m’était diffi­cile de faire mieux. Roger est tout de même le n°1… euh… oui oui le n°1 ! »

Instagram
Twitter