AccueilCoupe DavisTsonga, la mise au point

Tsonga, la mise au point

-

L’équipe de France de Coupe Davis a connu un énième rebon­dis­se­ment avec l’annonce de Jo‐Wilfried Tsonga désor­mais dispo­nible pour la demi‐finale face à la Serbie. JWT a tenu à mettre les choses au point.

Le feuilleton de l’équipe de France de Coupe Davis n’en finit plus de surprendre. Alors qu’il avait initia­le­ment prévu de ne pas être de l’aventure en 2017 (comme l’avait révélé Yannick Noah), Jo‐Wilfried Tsonga a annoncé en marge du media day du Masters 1000 de Monte‐Carlo qu’il sera dispo­nible pour la demi‐finale face à la Serbie en septembre prochain. Devant les jour­na­listes présents, le numéro 1 fran­çais a tenu à lire une lettre afin de clari­fier la situa­tion et « être trans­pa­rent » : « Aujourd’hui, le 16 avril 2017, soit un mois après la nais­sance de mon premier enfant, j’annonce être à la dispo­si­tion de l’équipe de France et de son capi­taine pour la récep­tion de la Serbie en septembre prochain. » Alors pour­quoi un tel changement ?

« Je suis à la dispo­si­tion de l’équipe de France »

Tout a commencé lors du dernier tournoi de Bercy, à l’automne dernier. A la fin de la semaine, Yannick Noah avait convoqué tous les joueurs pour un repas afin de connaître les dispo­ni­bi­lités de chacun d’entre eux. Moment choisi pour Jo‐Wilfried Tsonga d’annoncer qu’il ne dispu­tera pas la campagne 2017 en raison de la nais­sance de son premier enfant. Mais au cours de cette même soirée, le Tricolore change d’avis, ce qu’il a expliqué.

Le protégé de Thierry Ascione avait pris cette déci­sion car Yannick Noah tenait à avoir des « mecs plei­ne­ment investis et qui ne choi­sissent pas leur rencontre ». Alors pour­quoi Jo‐Wilfried Tsonga annonce être dispo­nible pour cette demi‐finale face à la Serbie en septembre prochain alors qu’il est invité au mariage de son meilleur ami ? « Mon meilleur ami m’a demandé d’être témoin de son mariage. En l’occurrence je lui ai dit que ça dépendra si je joue ou pas. J’accepte si je ne joue pas. »

« Je n’en veux à personne »

L’autre inter­ro­ga­tion réside dans le timing de cette annonce. JWT l’explique : « Jusqu’à présent, je n’avais pas eu l’occasion de m’exprimer réel­le­ment, j’avais des choses plus impor­tantes. Je n’avais pas la tête à ça. Je ne pensais pas que ça allait prendre une telle propor­tion, je me suis dit qu’il était néces­saire de parler afin de dire ce qu’il s’était réel­le­ment passé. »

Au cours de cette mise au point, Jo‐Wilfried Tsonga a regretté les sorties média­tiques du staff de l’équipe de France qui avait annoncé la nais­sance de son enfant alors qu’il était sous assis­tance respi­ra­toire : « Je n’en veux à personne, je regrette juste les approxi­ma­tions et ces prises de paroles intem­pes­tives. » Malgré les diffé­rentes polé­miques, Jo‐Wilfried Tsonga assure « qu« il y a une très bonne ambiance au sein du groupe ». En tout cas, Yannick Noah apprendra ce chan­ge­ment par la presse : « Il va l’apprendre à travers ce que j’ai dit aujourd’hui (lire ce dimanche). » Une histoire (très) loin d’être terminée…

De votre envoyé spécial à Monte‐Carlo