Coupe Soisbault
Coupe Soisbault 2017 : une 52e édition qui promet



C'est une tradition maintenant bien ancrée dans le paysage normand, tricolore, et international. Tous les deux ans, à la mi-août, Granville organise la phase finale de la Coupe Soisbault, le championnat d'Europe des moins de 18 ans, véritable antichambre du haut-niveau féminin. Après les 50 ans de la compétition fêtés dignement en 2015 sous le marrainage de Marion Bartoli, cette édition sera donc plus traditionnelle mais ne devrait pas manquer de panache.

Sur l'échiquier du tennis mondial, la France a toujours eu une place particulière et son territoire accueille constamment des épreuves internationales. Ces compétitions contribuent au prestige du bleu blanc rouge sur la planète tennis comme le confirme le directeur de l'organisation Roger Davy : "C'est un privilège et un honneur de recevoir ces 8 équipes qui viennent des 4 coins de l'Europe. Pour certaines futures championnes, c'est aussi l'occasion de comprendre notre culture. On se doit donc d'être exemplaire. C'est aussi pour cela que l'on avait marqué le coup pour la 50e édition avec la réussite que l'on connaît. Cette 52e sera donc moins grandiose, quelque part on revient aux fondamentaux." Ces fondamentaux, c'est une logistique bien huilée, et toujours un écrin d'une incroyable beauté. "Notre chance c'est notre site : le TC Granville est un joyaux, tout juste accolé au musée Dior avec sa vue à couper le souffle sur l'océan. À chaque édition, les équipes sont estomaquées. À partir de là, il s'agit pour nous de respecter ce lieu historique et de rendre la compétition populaire."

Et c'est le cas, car les estivants se pressent pour admirer gratuitement les futures stars de demain. "C'est drôle parce que beaucoup de fidèles suivent les joueuses qui sont passées par Granville, ils s'en rappellent. La Coupe Soisbault est souvent le début d'une belle carrière." C'était aussi par le passé un rendez-vous important pour l'équipe de France. Mais la concurrence est de plus en plus accrue et nous ne sommes pas certains de voir les Bleues sur l'ocre granvillais : "On le saura à la dernière minute car les épreuves de qualification se déroulent juste avant la phase finale. De toute façon, on n'a jamais construit notre événement sur cette possibilité. La Coupe Soisbault est avant tout un moment fort du calendrier estival, un moment de convivialité qui fait maintenant partie du patrimoine de la ville." C'est pour cela, mais aussi parce qu'Annie Soisbault avait marqué la région, que les organisateurs ont rebaptisé le court central à son nom, un moment plutôt particulier dont Marion Bartoli avait compris tout son sens en 2015 : "Je me souviens bien de l'émotion qui régnait à ce moment précis qui donnait le départ des festivités." Cette année, ce sera différent même s'il y aura encore un pincement au cœur pour Roger Davy : "Forcément, quand le juge arbitre va lancer la première rencontre sur le court Annie Soisbault, je serai un peu ému, mais je n'aurai pas trop le temps d'y penser car ce sera aussi le début de la compétition et comme d'habitude tout va s'enchaîner très vite."

Que sont-elles devenues ?

Il y a deux ans, l'équipe russe qui l'avait emporté était composée d'Anna Kalinskaya, Anna Blinkova, Aleksandra Pospelova. Depuis, les destins ont été divers et variés pour les lauréates. Celle qui s'en sort le mieux est Anna Blinkova, classée 119e à la WTA. Côté biélorusse, Vera Lapko avait impressionné mais elle est un peu en retard sur ses objectifs car elle pointe seulement à la 241e place. Par le passé, on rappelle que Granville a reçu la future grande équipe de France avec Emilie Loit, Amélie Mauresmo et Nathalie Dechy. Le dernier titre de l'Équipe de France date de 1997.

Phase qualificative (2 – 4 août)

Zone A à Most en République Tchèque (3 équipes seront qualifiées)
Biélorussie, Bosnie Herzégovine, République Tchèque, Grèce, Serbie, Espagne, Suède, Turquie

Zone B à Maglie en Italie (2 équipes seront qualifiées)
Croatie, France, Hongrie, Italie, Russie, Slovaquie, Ukraine

Zone C à Arad en Roumanie (3 équipes seront qualifiées)
Bulgarie, Grande-Bretagne, Lettonie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie

Phase finale à Granville du 7 au 9 août, les 8 équipes présentes formeront un tableau final avec des matchs de classement à chaque tour.

Retrouvez gratuitement et en intégralité le numéro 59, le dernier numéro de notre magazine GrandChelem... Bonne lecture !
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.