AccueilEconomieChristophe Briez (Dunlop) : "Il nous appartient aussi de soutenir les acteurs...

Christophe Briez (Dunlop) : « Il nous appartient aussi de soutenir les acteurs de notre écosystème les plus touchés »

-

La reprise dans les clubs démarre ce lundi. Nous avons donc décidé de donner la parole à des acteurs de l’éco système du tennis. Après le témoi­gnage de Kristina Clément de chez Nox France (Padel), nous avons inter­rogé Christophe Briez, le direc­teur France de Dunlop, marque emblé­ma­tique du tennis qui s’ex­prime sur le rôle d’une marque dans cette période de redé­mar­rage après deux mois d’inac­ti­vité : « Cette crise personne ne pouvait l’an­ti­ciper et personne ne peut dire ce que l’avenir nous réserve. Tous les acteurs du marché sont dure­ment touchés, et chacun devra assumer sa part. Je sais que c’est ensemble que nous relè­ve­rons le défi ! Il nous appar­tient aussi de soutenir les acteurs de notre eco‐système les plus touchés. C’est certai­ne­ment le cas des petits indé­pen­dants dont plus de la moitié ne disposent que d’un mois de tréso­rerie, voire moins, selon une étude récente que les marques ont pu consulter. Dunlop va répondre présent. Par exemple nous propo­sons déjà des délais de paie­ments à chaque fois que cela est néces­saire. Pour les clubs, le carnet de commandes sera lui aussi aménagé en fonc­tion de l’an­nu­la­tion des tour­nois et des besoins réels. Il est de notre respon­sa­bi­lité de ne pas asphyxier nos parte­naires. L’arbitrage est complexe car la capa­cité des marques à encaisser le choc n’est pas non plus illi­mitée. Nous restons malgré tout opti­mistes. Dunlop mise sur l’avenir en inves­tis­sant sur un site B2B qui sera lancé en juin, avec un renfort de la struc­ture humaine au service client qui garan­tira un maximum de dispo­ni­bi­lité et qui complé­tera le travail de l’équipe commer­ciale déjà renforcée l’année dernière. »