Fed Cup
Mauresmo : "Exploiter toutes les opportunités"



A l'issue de l'entraînement, Amélie Mauresmo a donné un petit point presse où elle a évoqué l'état de forme de ses joueuses et l'ambition de son équipe à deux jours d'affronter les Tchèques.

Est-ce que ce stage se déroule bien ?
"C'est monté en puissance au fil des jours. Là, on est à deux jours du début de la rencontre, donc on est dans une phase plus light. C'est plus relax et cela pour garder de la fraîcheur lorsque les hostilités vont commencer. Tout le monde est hyper mobilisé. J'ai observé beaucoup d'application et de l'intensité lors des entraînements. Maintenant on verra ce qui va se passer ce week-end.

Est-ce que Caroline Garcia a bien récupéré ?
"Tout à fait. Dans un premier temps on l'a laissé souffler puis on a fait un petit pic hier et cela s'est bien passé. L'autre point positif, c'est qu'elle s'est bien adaptée aux conditions de la salle."

Est-ce que vos choix sont faits ?
"Oui, les choix sont faits. C'est devenu une habitude, je donne mon choix aux filles le mardi ou le mercredi. Je trouve que cela est mieux. Je n'aime pas les faire attendre."

Le fait de jouer une finale, cela rend la rencontre plus difficile à gérer ?
"On essaye vraiment que l'enjeu ne prenne pas le pas sur le jeu. Mais j'ai envie de dire que la pression est sur les Tchèques car elles sont largement favorites. Elles sont censées remporter le trophée. Mais s'il y a une porte qui s'ouvre, on va essayer de s'engouffrer, il faudra en tout cas saisir toutes les opportunités. En gros, il faudra gratter tout ce que l'on pourra ici ou là."

L'équipe Tchèque c'est quand même une grosse machine, vous les avez observés cette semaine ?
"On les connaît bien. On a été battu sèchement l'an dernier. C'est effectivement une très belle équipe. Mais je le répète, cela reste des matches de tennis et tout est possible. Il peut aussi y avoir de la tension de leur côté puisqu'elles doivent logiquement l'emporter. Il y aura surement des moments où l'on aura des opportunités même petites, alors à nous d'en profiter, d'exploiter ces instants où l'on pourra les faire douter."

Comment sentez-vous cette salle ? Est-ce que Vincent Collet, le coach de la SIG, que vous avez rencontré vous a donné des infos sur comment utiliser le public ?
"Je sais que la salle sera pleine. Il m'a dit qu'au fil des années, l'ambiance montait chaque fois d'un cran. Alors évidemment le tennis ce n'est pas du basket mais on va tout faire pour que le public soit à fond derrière nous, que cela nous apporte le fameux supplément d'âme qui peut faire la différence. Il est évident que l'on aura besoin du soutien des supporters."

De votre envoyé spécial à Strasbourg
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.