Fed Cup
Quelles chances pour les Bleues ?



Après un samedi qui a tenu toutes ses promesses, les Bleues ont encore toutes leurs chances de se qualifier pour la finale. L'essentiel est donc préserver et nous avons donc décider d'anticiper les événements en vous livrant notre scénario idéal même si les Etats-Unis peuvent faire taire nos pronostics puisque leur capitaine peut changer son équipe à la dernière minute comme le suggérait Kristina Mladenovic en conférence de presse.

Kiki doit rester la leader impitoyable
Après un set où elle a été contrainte de subir, Kiki a remis les pendules à l'heure face à une Coco Vandeweghe qui est loin de comprendre les subtilités du jeu sur terre battue. Face à Sloane Stephens qui a montré quelques limites ce samedi, Kiki devra garder un niveau de jeu constant pour pouvoir espérer dominer la numéro 1 américaine. C'est étrange mais les deux joueuses ne se sont pas rencontrées depuis 2013. C'est l'Américaine qui mène deux victoires à zéro. Même si Kiki explique qu'elle absorbe facilement la pression, on ne pense pas qu'elle pourra rééditer une « Mouilleron », où elle avait réalisé un sans faute. Son duel face à Sloane Stephens n'aura rien à voir avec celui livré face à Elise Mertens, et il nous semble impossible qu'elle puisse enchaîner avec un double décisif derrière. Quel que soit au final son adversaire, Yannick Noah a été clair : "Si l'on veut espérer se qualifier pour la finale, il faut que Kiki gagne son simple, c'est une obligation."

Parmentier doit enfin le faire
Tout le monde a été surpris par la qualité du jeu proposé par Pauline Parmentier qui avait été peu à son aise, c'est le moins que l'on puisse dire face à la Belgique au tour précédent. Et même si elle s'est inclinée, il est évident qu'elle a passé un message à ses adversaires. "J'ai décidé de changer d'attitude et d'approche. Je sens que cela porte ses fruits sur le court. Il faut que je kiffe, que je prenne du plaisir, que je m'exprime. Mon match d'aujourd'hui (lire ce samedi) est un bon exemple, je vais bien sur avoir la même approche demain face à CoCo (Vandeweghe). Personnellement je pense que ce sera Madison (Keys) qui sera alignée, qui selon moi à un jeu plus adapté à l'ocre." Espérons que ce match face à Stephens ait enfin libéré la Tricolore et qu'elle pourra remporter son point car c'est la clé de cette rencontre.

Le double, c'est mission impossible
Malgré leur performance à Mouilleron-le-Captif, il est évident que la paire tricolore Hesse/Mladenovic est inférieure à CoCo Vandewehge et Bethanie Mattek-Sands. Il faudrait donc éviter cette confrontation car même avec le public derrière les Bleues (3843 ce samedi) le double américain en terme de puissance notamment en première balle ou de présence au filet a largement le leadership. On voit mal comment la France peut remporter ce point tellement les écarts sont importants même si Kristina a tenu à expliquer qu'Amandine Hesse était prête : "Amandine est en feu, s'il faut gagne le double décisif, elle sera à fond, j'en suis certaine."

De votre envoyé spécial à Aix-en-Provence
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.