AccueilFed CupFrance et Slovaquie à égalité

France et Slovaquie à égalité

-


La France et la Slovaquie sont dos à dos à l’issue de la première journée. Pauline Parmentier s’in­cline de justesse contre daniela Hantuchova, 7–5, 1–6, 7–9, lors du premier match. Une décep­tion vite effacée par la belle pres­ta­tion de Virginie Razzano qui dispose faci­le­ment de Dominika Cibulkova, 6–4, 6–4. La seconde journée s’an­nonce indécise.

« On s’est bien prépa­rées, on est prêtes à tout donner. On est vrai­ment là pour se battre. » Pauline Parmentier ne pouvait pas si bien dire. La Française s’est battue jusqu’au bout face à Daniela Hantuchova. Mais en vain puisque elle s’in­cline en trois manches, 7–5, 1–6, 7–9, après trois heures de jeu. Trois heures de combat à Bratislava, histoire de parfai­te­ment lancer les hosti­lités entre la France et la Slovaquie. Un match à suspense qui permet d’ou­blier, un peu, le pathé­tique épisode Escudé‐Rezaï.

Si la Française démarre timi­de­ment la partie, la tactique se met peu à peu en place. La défense de Parmentier impres­sionne, la 62ème mondiale ramène tout et son lift haut et profond débous­sole Hantuchova. Le premier set est en poche. La Slovaque reprend confiance par la suite et égalise faci­le­ment à une manche partout. Menée 2–0 dans le dernier round, la Française sort la tête de l’eau. Dès lors, les deux joueuses ne lâchent rien. Pauline défend encore et toujours, quand de l’autre côté du filet, Hantuchova tente tout ce qu’elle peut pour déborder la Parisienne, alter­nant revers croisés courts et grosses frappes à plat. La déci­sion se fera dans la tête. La bataille fait rage. Mais à ce petit jeu, les offen­sives de Daniela Hantuchova finissent par payer : 9–7 au dernier set. La 20ème mondiale peut serrer le point. 

« Sur le moment, j’étais énor­mé­ment déçue et très énervée parce qu’on a vrai­ment été très proches l’une de l’autre. Le match tourne pour elle fina­le­ment, mais cela aurait très bien pu tourner pour moi. J’étais donc très énervéeEt puis, même si je suis très déçue, ce n’est que le premier match. La rencontre n’est pas finie », souligne Pauline en confé­rence de presse. Mais comme elle le dit si bien, rien n’est encore fait. Et Virginie va se charger de lui donner raison.

Razzano égalise

Là encore Virginie Razzano, 99ème au clas­se­ment WTA, ne part pas favo­rite face à Cibulkova, numéro un Slovaque et 16ème mondiale. « Je me sens bien physi­que­ment. Tennistiquement, je pense être bien égale­ment. J’ai main­te­nant besoin de matches », souligne la Nîmoise après le tirage au sort. Besoin de match et appa­rem­ment soif de victoire. Car contrai­re­ment à Parmentier, les choses n’ont pas traîné avec Razzano. La Française mène vite 3–0, remporte les 14 des 15 premiers points. Le public slovaque est abasourdi. Personne n’en revient. S’en suit un petit passage à vide chez Virginie. Mais fina­le­ment sans consé­quence puisque la numéro deux Française s’ad­juge le premier set 6–4.

Dans le second round, Virginie est toujours aussi solide ne lais­sant pas une seule balle de break à son adver­saire. Les deux joueuses frappent fort, en cadence et les échanges sont brefs. Même si la petite Slovaque est plus solide au service dans cette manche, elle finit par craquer lors du dixième jeu. La première balle de match sera la bonne. Virginie conclut sur un nouveau 6–4. 1h29 de jeu. La Française laisse le suspense au vestiaire et contrôle le match du début à la fin.

« Je suis vrai­ment contente d’avoir gagné aujourd’hui, d’avoir pu ramener un point à l’équipe de France. On se retrouve à un partout et ça fait du bien au moral de l’équipe. De mon côté, je suis très fière de moi. Et, mine de rien, ça met une pres­sion supplé­men­taire à nos adver­saires pour demain », souligne la joueuse au sortir du match. 

Plus que de la pres­sion mise sur les épaules slovaques, les filles ont montré qu’elles peuvent faire douter, bous­culer et aussi battre les Slovaques sur leur terrain. De quoi être opti­miste pour les matchs de dimanche.

Ce n’est pas passé loin

Razzano égalise

Les plus belles photos de Novak Djokovic sous cadre, livrées chez vous !