AccueilFed CupNoah : "Cette victoire est importante pour Pauline"

Noah : « Cette victoire est importante pour Pauline »

-

Yannick Noah est venu en confé­rence de presse afin de revenir sur cette première journée où la France mène 2–0 face à l’Espagne. Le capi­taine était logi­que­ment satis­fait des perfor­mances des filles.

Sur la rencontre en globa­lité…
« Dès le départ pour le match de Kiki (Mladenovic), j’ai vu qu’elle était au dessus. Après, il faut aussi insister sur la qualité de sa rencontre car elle a été parfaite. Pour Pauline (Parmentier), je savais que cela allait être plus compliqué. D’une part sa copine venait de mettre une raclée et cela implique forcé­ment l’idée qu’elle doit être à la hauteur, d’autre part après un tel ouragan, le public doit aussi se relancer. Du coup, au début, je sens qu’elle est tendue. Le match est serré et pour­tant elle est menée 4–1. Et là, il y a ce jeu inter­mi­nable qui est déter­mi­nant pour la suite du duel. Au fur et à mesure, Pauline s’est relâ­chée. Elle l’emporte en deux manches 6–4, 6–2 mais le score ne reflète pas l’in­ten­sité du combat. »

Sur l’at­ti­tude de Pauline Parmentier…
« Ce dont je suis fier, c’est sa capa­cité à avoir su cher­cher au plus profond d’elle les ressources. Mon discours a toujours été le même. Je lui répé­tais que ce premier set était pour elle. Après, je sais aussi que cette victoire est impor­tante pour elle, et cela me fait vrai­ment plaisir, elle mérite. D’un point de vue tech­nique, elle a égale­ment appliqué par quelques séquences ce que l’on travaille à l’en­traî­ne­ment. Notre idée avec le staff, c’est de la faire plus avancer dans le court, qu’elle soit plus offen­sive, plus tournée vers l’avant. Et je répète, sur certains points, cela a été le cas. Ce qui prouve qu’elle a une vraie marge de progression.

Sur la journée de dimanche…
« On mène, mais il ne faut pas se relâ­cher. C’est Kiki (Mladenovic) qui sera sur le court, j’ai confiance. Elle est habi­tuée à ce genre de situa­tions et elle a prouvé aujourd’hui qu’elle était en grande forme. »

De votre envoyé spécial à Roanne