France
Cherret : "Il y a encore beaucoup, beaucoup de travail pour Burel"

Alors que Clara Burel termine l'année 2018 à la première place mondiale chez les juniors (une première pour une joueuse française depuis Kristina Mladenovic en 2009), Pierre Cherret (DTN) s'est exprimé à son sujet sur le site de la FFT :

"On ne va pas le cacher, il y a des joueuses de sa génération qui sont déjà bien mieux classées qu'elle à la WTA. Clara a comblé une partie de son retard sur celles qui étaient les meilleures du monde à 14 ans, et qui sont sur le circuit pro depuis un an. Il y a encore un peu de retard sur certaines, mais cela ne veut pas dire du tout que c'est définitif. Clara est brillante et a une vraie intelligence de jeu. Elle est, aujourd’hui, en fin d'année, la meilleure joueuse du monde chez les juniors. Et ce n'est pas anodin. Elle a validé une étape, il va falloir valider la suite. Il y a encore beaucoup, beaucoup de travail. Il n'y a pas de baguette magique, cela passe par de l'investissement, de la détermination et du travail pour passer ce cap."