Accueil France Charles Auffray : « Benoit Paire, c’est la première fois qu’un élève était…

Charles Auffray : « Benoit Paire, c’est la première fois qu’un élève était en mesure de me ridiculiser »

-

Pendant cette période de décon­fi­ne­ment, on a décidé de s’as­so­cier avec la French Touch Academy basée au Cap d’Agde. Son fonda­teur Charles Auffray va régu­liè­re­ment nous éclairer sur des sujets d’ac­tua­lité mais aussi nous livrer quelques anec­dotes liées à son expé­rience de forma­teur, d’en­traî­neur, de coach et de direc­teur de Sports‐Etudes. Aujourd’hui, il revient pour nous sur le « cas » Benoit Paire qu’il a bien connu quand il est venu s’en­traîner à l’ISP à Sophia Antipolis.

« Quand Benoit Paire a intégré l’ISP Academy, il avait à peine 17 ans. Il était classé 16 l’époque si mes souve­nirs sont bons. ll s’est présenté le premier jour pour un test que j’avais l’ha­bi­tude d’ef­fec­tuer avec tous les joueurs lors de leur arrivée à l’aca­démie. Le type était très sympa, humble, il portait deux raquettes sous le bras comme s’il allait jouer à la plage. On est allés sur le terrain puis on s’est échauffé pendant quelques minutes, il avait déjà ces segments extrê­me­ment longs dont il se servait pour avoir un maximum d’am­pli­tude. Côté revers, on pouvait déjà sentir un poten­tiel hors du commun. Nous avons commencé à jouer des points du fond du court, sans servir, et chaque fois qu’il touchait la balle en revers, j’avais l’étrange sensa­tion que je devais choisir un côté, comme un gardien de but.. La vitesse de la balle, l’im­pos­si­bi­lité de lire la trajec­toire et la capa­cité à varier (long de ligne, croisé court, amorti) en faisait une arme déjà redou­table qui lais­sait présa­geait un poten­tiel hors norme. Je me souviens être sorti du court un peu groggy. J’avais encore un bon niveau de jeu à l’époque et pour la première fois, je me retrou­vais face à un élève qui était en mesure de me ridi­cu­liser sur un coup de raquette. »

=> Charles Auffray a été 191ème à l’ATP. Il a crée l’ISP Academy en 2003 qui fusionne en 2015 avec la Mouratoglou Academy. En 2018, il décide de créer la French Touch Academy au centre inter­na­tional du tennis du Cap d’Agde. Il est aussi consul­tant pour la Rafa Academy installée au Koweit. Formateur et passionné, c’est un des pion­niers en France concer­nant le les sports études et le place­ment des joueurs en univer­sité aux Etats‐Unis.

=> La French Touch, ce sont des stages adaptés à vos attentes, et prochai­ne­ment un Tennis Etude. Un rendez‐vous de tests est orga­niser pour sélec­tionner les candi­dats pour la première année de promotion.

Instagram
Twitter