AccueilFranceReçus trois sur quatre

Reçus trois sur quatre

-

Quatre Français étaient en lice mardi, sur les courts à Pékin. Jo Wilfried Tsonga, Marion Bartoli et Virginie Razzano ont remporté leur duel. Respectivement, ils s’im­posent face à Grigor Dimitrov, Christina McHale et Roberta Vinci. Par contre, c’est déjà terminé pour Gilles Simon qui s’est incliné lour­de­ment face à Marcel Granollers. Le point sur les matchs des trico­lores.

Après sa victoire à Metz, Jo Wilfried Tsonga faisait sa rentrée sur le circuit, à Pékin. La tournée asia­tique débute bien pour le numéro un fran­çais qui s’im­pose 7–6(5), 7–5, face à Grigor Dimitrov au premier tour. Tsonga, tête de série numéro un en Chine, ne s’est pas laissé surprendre par le talent du jeune Bulgare. Mais la rentrée en matière a été compl­qiuée. Pas le moindre break dans le premier set, où les joueurs se tiennent jusqu’au jeu décisif. Puis le Manceau en concré­tise deux dans le second acte, suffi­sant pour fina­le­ment s’im­poser. « Pour moi, ce premier tour était compliqué aujourd’hui car Grigor est un très bon joueur. Il y a vrai­ment plus facile pour un premier tour. Aujourd’hui, je n’ai pas bien bougé sur le court, je n’ai pas bien frappé les balles. Mais j’y suis allé au courage et c’est avec la tête que je suis allé cher­cher la victoire. Je suis vrai­ment content d’être passé et d’at­teindre le second tour », souli­gnera Jo en confé­rence de presse. Le prochain tour, juste­ment, ce sera face au Chinois Ze Zhang. 
Un deuxième tour que ne verra pas Gilles Simon sèche­ment éliminé par Marcel Granollers, 6–3, 6–1. Le Français, tête de série numéro cinq du tournoi, n’a pas existé dans ce match. Après un peu plus d’une heure, l’af­faire était dans le sac pour l’Espagnol Granollers. Un non match aussi inquié­tant, que surpre­nant, au regard de sa demi‐finale à Tokyo face à Murray. Le Niçois nous avait offert un matche de très bonne qualité, pous­sant même l’Ecossais au troi­sième set. Face à Granollers, un autre Gilles Simon était sur le court. 40% de premières balles pour le Français sur l’en­semble du matche, et seule­ment 22% au second set. Une seconde manche catas­tro­phique pour Simon qui rempor­tera seule­ment huit points sur son enga­ge­ment. Une grosse désillu­sion pour Gillou que l’on devrait retrouver à Shanghai.

Du côté des filles, c’est carton plein. La perf’ du jour est à mettre à l’actif de Virginie Razzano qui élimine la tête de série numéro 15, Roberta Vinci, en deux sets 7–6(7), 6–0. Tout s’est joué dans la première manche. Un set dans lequel s’est accro­chée la Française qui pouvait, ensuite, déroulé dans le second. Issue des quali­fi­ca­tions, la Dijonnaise retrouve des couleurs après une année très diffi­cile psycho­lo­gi­que­ment. L’ancienne 16ème mondiale a eu le mérite de se battre jusqu’au bout. Pour une place en quarts de finale, Razzano affron­tera Scheepers ou Niculescu. Un match à sa portée.
Contrairement à Razzano, le prochain tour sera un vrai test pour Bartoli qui affron­tera Andrea Petkovic, tête de série numéro neuf. Des allures de « finale » en vue de la quali­fi­ca­tion pour le Masters d’Istanbul. Même si Marion est devant au clas­se­ment, l’Allemande Petkovic est l’une de ses prin­ci­pales rivales pour l’ob­ten­tion du ticket pour Istanbul. Si la Française bat l’Allemande, elle aura beau­coup à gagner cette semaine, et pourra envi­sager serei­ne­ment le prochain tournoi. Auparavant Bartoli a éliminé très faci­le­ment l’Américaine Christina McHale en deux manches, 6–2, 6–1, au deuxième tour. Une belle revanche pour Marion, qui s’était inclinée face à la jeune améri­caine lors de l’US Open. Un bon tour de chauffe avant Petkovic.