Accueil France Tepmahc, le ‑15 vain­queur de Paire : « Je pen­sais qu’il pou­vait fissurer…

Tepmahc, le ‑15 vainqueur de Paire : « Je pensais qu’il pouvait fissurer à tout moment »

-

Interrogé par le quo­ti­dien L’Équipe quelques minutes après avoir bat­tu le 22e mon­dial Benoît Paire en quarts de finale du CNGT de Pra‐Loup (6–4, 4–6, 10–5), Nicolas Tepmahc, clas­sé ‑15, était sur un petit nuage du haut de ses 19 ans : « C’est la plus belle vic­toire de ma jeune car­rière. C’est un très, très bon joueur donc ça fait vrai­ment plai­sir de gagner, avec tout le tra­vail four­ni à l’an­née, tout l’en­traî­ne­ment, tout le sérieux que j’y mets, je suis très content d’être récom­pen­sé », a réagi le jeune marseillais. 

« Si je n’allais pas chercher le match, j’allais me faire tuer »

Mené 3–0 dans le super tie‐break, Tepmahc a rem­por­té dix des douze der­niers points pour s’of­frir l’un des tous meilleurs joueurs du monde : « Je me suis dit que je n’a­vais rien à perdre, que j’al­lais me lâcher à 200 %. À la base le gars est plus fort que moi, si je n’al­lais pas cher­cher le match, j’al­lais me faire tuer. Donc j’ai déci­dé de lui ren­trer dedans. J’ai essayé de ne pas le lais­ser jouer, d’être agres­sif, quitte à avoir un peu de déchet ». Une stra­té­gie payante face à un joueur au tem­pé­ra­ment impré­vi­sible : « Je pen­sais qu’il pou­vait fis­su­rer à tout moment mais il ne s’est pas éner­vé, ça m’a sur­pris ».

Instagram
Twitter