AccueilHistoireSchiavone : « Quand j’ai battu Dementieva en demi‐finale, j’ai passé les…

Schiavone : « Quand j’ai battu Dementieva en demi‐finale, j’ai passé les deux jours suivants à pleurer »

-

Après avoir été atteinte d’un cancer, Francesca Schiavone vient de sortir un livre inti­tulé « Ma renais­sance ». Dedans, elle évoque évidem­ment son titre à Roland‐Garros en 2010. Elle explique notam­ment tout son ressenti entre la demi‐finale et la finale face à Samantha Stosur. Un passage très inté­res­sant, qui permet d’en savoir plus sur tout ce que peut vivre ou penser un(e) joueur(se) avant un moment important.

« Quand j’ai battu Dementieva en demi‐finale, j’ai passé les deux jours suivants à pleurer. Je ne savais pas pour­quoi, je me suis dit ‘laisse les gens me voir main­te­nant’, mais ça n’a pas aidé. Je me suis assise sur le lit et j’ai pensé : ‘Que fait Stosur main­te­nant?’ Je ne pouvais pas imaginer me préparer, j’ai imaginé un terrain vide et un public étonné. Cinq heures avant la finale, je n’avais pas envie de jouer.La veille, j’avais préparé une stra­tégie pour le match puis j’ai appelé la récep­tion et commandé une manu­cure dans la chambre – je n’ai jamais assisté à une manu­cure de ma vie. Je me suis couchée en pensant que mes ongles seraient parfaits quand je ramas­se­rais le trophée. Mais ensuite je me suis emportée et je ne voulais pas jouer. Mon psycho­logue m’a dit : ‘Écoute, tu as travaillé dur et tu as réussi. Tu n’es pas obligée de jouer la finale. On peut finir ici, j’ap­pelle un taxi, et tu me dis si on va à Roland Garros ou à l’aé­ro­port. J’ai changé d’avis, mis mes lunettes de soleil, sauté dans le taxi et quand je suis arrivée, j’ai ressenti un amour pur, comme si la force avait pris le dessus », a raconté l’Italienne dans un extrait tiré de son autobiographie. 

Instagram
Twitter