AccueilIndian WellsAndy Murray : "C'était vraiment, vraiment mauvais..."

Andy Murray : « C’était vraiment, vraiment mauvais… »

-

Andy Murray peine à retrouver son niveau en ce début d’année. Son opération au dos a certainement laissé des traces. Des traces qu’il faut peu à peu effacer. Alors, il n’y a pas 36 000 solutions : accepter de faire le dos rond, être patient et supporter les inévitables défaites que l’on doit encaisser tout au long de ce processus. Andy le sait bien. Hier soir, il a perdu son cinquième match de l’année, à Indian Wells. Une défaite contre Milos Raonic, 4–6 7–5 6–3, qui s’ajoute à ses échecs face à Grigor Dimitrov à Acapulco, Marin Cilic à Rotterdam, Roger Federer à Melbourne et Florian Mayer à Doha. En conférence de presse, l’Ecossais regrette sa baisse de niveau soudaine dans le troisième set qui, selon lui, lui coûte le match. Plus inquiétant néanmoins, il ne sait pas comment l’expliquer… Sûr qu’avec Ivan Lendl, à tête reposée, ils chercheront, avant de trouver quelques solutions…

Son match

« Me faire beaker deux fois d’af­filée en plein troi­sième set, ce n’est pas vrai­ment bon… A ce moment‐là du match, j’ai vrai­ment joué un mauvais tennis. J’ai raté des coups faciles et je n’ai pas suffi­sam­ment réussi à la faire jouer, à mettre la balle dans le court. C’est diffi­cile de gagner des matches comme celui‐ci, parce que vous ne pouvez pas faire grand chose en retour de service. Or, si, tout au long du set, vous donnez des points et commettez des fautes directes et, ce, face à un joueur qui, lui, s’offre un paquet de points gratuits sur son service, cela aboutit forcé­ment à un mauvais résultat… Et je n’ai pas d’ex­pli­ca­tions à apporter à ces gros ratés que j’ai pu avoir en fin de partie. »

Son année

« Ici, à Indian Wells, cela m’est arrivé plusieurs fois de perdre des matches très serrés contre de gros serveurs – Söderling, Del Potro, Raonic… J’ai toujours eu du mal à contrôler la balle dans ce tournoi. Jusqu’à présent, cette année, je n’avais pas vrai­ment perdu de mauvais matches. Certains d’entre eux ont été très serrés, c’est tout. Mais, aujourd’hui, ce troi­sième set était juste mauvais. C’était du mauvais tennis. Aujourd’hui, je suis vrai­ment et surtout déçu de la façon dont se sont dérou­lées ces 15 dernières minutes de match. C’était vrai­ment, vrai­ment mauvais. A Acapulco, face à Dimitrov, cela avait été un peu pareil. Ces dernières semaines, mes matches ont été un peu inégaux… »

  • La raquette de Andy Murray, dispo­nible ici !