AccueilIndian WellsFederer et Djokovic, deux rois dans l'arène

Federer et Djokovic, deux rois dans l’arène

-

Tonight is the night ! Roger Federer et Novak Djokovic s’affrontent ce soir en finale d’Indian Wells ! Une affiche de rêve entre deux légendes du tennis aux fortunes diverses en ce début de saison. Si le Suisse retrouve les sommets, le Serbe peine à retrouver le rythme. Une redistribution des cartes qui devrait offrir un spectacle exaltant.

Des strass, des retrou­vailles et de l’enjeu. Voilà le programme de la soirée à Indian Wells. Les strass, inutile de les cher­cher bien loin. Roger Federer et Novak Djokovic s’af­frontent pour une finale de gala. De retour au top, Rodgeur fait face à Djoko, moins en verve qu’à l’ac­cou­tumée en ce début d’année. Eliminé en quarts à Melbourne et en demies à Dubaï (par Federer, tiens tiens…), Nole a perdu quelques plumes lors des tours précé­dents en Californie. En face, Fed’ a tracé sa route en rouleau compres­seur. Impérial, le Bâlois n’a pas laissé filer le moindre set à la faveur d’un niveau de jeu qu’on ne lui connais­sait plus. L’an passé, le numéro deux mondial avait pour­tant clai­re­ment distancé son rival suisse. Vainqueur lors de ses deux face‐à‐face de l’année contre Roger, Djoko semblait avoir pris la mesure du Maestro. Mais 2014 est l’année du renou­veau pour Fed’ qui a dominé Novak en demi‐finale à Dubaï, il y a deux semaines. 

Les mêmes, plus d’un ans après

S’ils se sont affrontés à 32 reprises sur le circuit, Djokovic et Federer ne s’étaient plus croisés en finale d’un tournoi depuis 489 jours et les World Tour Finals en novembre 2012. Le Serbe s’était alors imposé en deux manches 7–6(6) 7–5. Ce soir, il s’agira de la neuvième finale disputée entre les deux joueurs. Lors de leur huit précé­dents affron­te­ments à ce stade d’une compé­ti­tion, ils l’ont tout les deux emporté à quatre reprises. La rencontre s’an­nonce donc serrées à tous les niveaux !

La victoire sinon rien

Assuré de rejoindre la cinquième place au clas­se­ment ATP, Roger pour­rait s’emparer de la quatrième place mondiale en cas de victoire. Il s’agi­rait alors d’un retour au tout premier plan pour le Bâlois qui n’a plus atteint tel niveau depuis huit mois, soit début juillet 2013. Mieux encore, Rodgeur mettrait, en cas de succès toujours, une grosse pres­sion sur son compa­triote et ami Stanislas Wawrinka, actuel­le­ment numéro trois mondial. Avec seule­ment 205 points de retard, Federer abor­de­rait de la plus belle des manières le grand rush des Masters. De son côté, Novak Djokovic doit retrouver la confiance. Lors des trois dernières années, le Serbe arri­vait à Indian Wells avec un titre dans la besace : celui de l’Open d’Australie. Mais battu en quarts à Melbourne, Nole a du mal à lancer sa colla­bo­ra­tion avec Boris Becker. Si cette finale l’aide à retrouver la forme, Djoko ne se satis­fera que de la victoire. Mené 17–15 par Federer dans leurs duels mais en tête 9–4 depuis sa prise de pouvoir en 2011, Djokovic sait bien qu’il ne faut pas perdre de terrain dans la bataille de l’avan­tage psycho­lo­gique. Les deux se connaissent et se méfient l’un de l’autre.

L’avis de Federer sur Djokovic

« Nous avons toujours eu des gros matchs. Nous avons déjà joué l’un contre l’autre ici, si je ne me trompe pas. Contre Djokovic, c’est toujours l’un de ces matchs où nous savons tout les deux quoi faire et encore plus depuis que nous nous sommes affrontés à Dubaï et en fin d’année dernière à Paris et Londres. Je pense qu’il est en forme et très frais. Il va essayer de gagner car il n’a pas encore joué beau­coup de tour­nois cette saison. Je pense qu’il veut vrai­ment le titre et cela sera un gros chal­lenge pour moi d’ac­cepter cela et de me battre en jouant bien. »

L’avis de Djokovic sur Federer

« Il a super­be­ment joué à Dubaï. Nous avons eu un match aussi diffi­cile qu’in­té­res­sant en demi‐finale. A chaque fois que l’on s’af­fronte, c’est toujours un gros chal­lenge et seuls quelques points peuvent nous dépar­tager. J’espère avoir moins de mal cette fois. J’espère juste être capable d’évo­luer à un bon niveau car je devrais être au top pour avoir une chance de gagner. Les matchs que nous jouons sont toujours en fin de tournoi car nous sommes au top du tennis masculin depuis sept‐huit ans. C’est toujours très tendu. Toujours très émotionnel. Toujours serré. Je ne pense pas qu’il y avait clai­re­ment un favori lors de nos 15 dernières confron­ta­tions. Nous avons joué beau­coup de grands matchs en Grands Chelems et Masters 1000. C’est toujours un gros chal­lenge pour moi que de l’af­fronter.

La raquette de Roger Federer, dispo­nible ici !