AccueilIndiscrétionsMiami’s Saturday Night Fever…

Miami’s Saturday Night Fever…

-

Gagner des matchs à Miami provoque des insom­nies. Gisela Dulko, vain­queur surprise de Jankovic samedi, puis défaite par Benesova au troi­sième tour, dimanche, en a fait l’expérience.

Son match contre Jankovic s’était terminé à une heure du matin. L’après-midi du même jour, elle doit jouer contre Benesova. Pas facile d’enchaîner les deux ! Surtout qu’elle avoue avoir été telle­ment excitée par sa victoire qu’elle ne s’est pas endormie avant 5 heures du matin… « J’en suis venue à espérer la pluie, pour pouvoir profiter d’un report ! », explique‐t‐elle avec une pointe d’humour.

La même mésa­ven­ture est arrivée à Ana Ivanovic, avec le résultat que l’on connaît. La Serbe était telle­ment satis­faite de son jeu samedi, qu’elle avoue avoir passé la nuit à s’imaginer gagner le tournoi. C’est ce rêve qui l’a main­tenu éveillée jusqu’à une heure du matin, lui lais­sant des jambes lourdes toute la journée du lendemain.

Instagram
Twitter