AccueilInsoliteBonzi (sur les parieurs frustrés) : "Ce sont des insultes sur ta...

Bonzi (sur les parieurs frus­trés) : « Ce sont des insultes sur ta famille, comme ‘va niquer tes morts’, ‘j’es­père que tu vas te casser les deux jambes’… Des trucs bien mignons, en anglais, en italien, en fran­çais, dans toutes les langues »

-

Battu au troi­sième tour de l’Open d’Australie par Alex De Minaur, Benjamin Bonzi, qui deviendra numéro un fran­çais dans les prochains jours, s’est exprimé à l’issue de la rencontre concer­nant les nombreuses insultes qu’il reçoit (et il est loin d’être le seul) sur les réseaux sociaux après chacune de ses défaites.

« Ça fait partie des mauvais côtés des paris spor­tifs, d’avoir de la popu­la­rité et être exposé. Il faut réussir à se déta­cher de ça, ne pas se faire assommer par tout ce qu’on peut rece­voir. Il faut rester concentré sur l’es­sen­tiel et réussir à se dire que ces gens‐là ne comptent pas. On est humain, on n’est pas des robots. Quand tu reçois des messages, ça te fait chi**, mais c’est souvent dans les réac­tions à chaud. Quand tu es frustré d’avoir perdu et que les émotions ne sont pas très posi­tives à la base, ça peut parfois te toucher plus que d’autres. Mais une fois que quelques heures sont passées, ça ne déteint pas. Ce sont des insultes sur ta famille, comme ‘va niquer tes morts’, ‘j’es­père que tu vas te casser les deux jambes’… Des trucs bien mignons, en anglais, en italien, en fran­çais, dans toutes les langues. »