Accueil Insolite Bublik, pas très chic, parle que de fric

Bublik, pas très chic, parle que de fric

-

Dans une interview donnée ce jour à notre confrère Jean-Baptiste Baretta de L’Équipe, le joueur kazakh Alexander Bublik évoque sa passion pour le tennis et cela fait froid dans le dos : « Pour tout vous dire, je ne vois pas de point positif à être joueur de tennis. Je ne joue que pour l’argent. S’il n’avait pas d’argent en jeu, j’arrêterais tout de suite. »

Après cette déclaration tapeuse, notre confère essaye de tempérer ces propos en évoquant son tatouage en forme de raquette de tennis, et là, le Kazakh rajoute la couche finale : « J’ai sept tatouages et chacun est relié à un moment de ma vie. Celui sur le tennis c’est sans doute pour me rappeler que je dois me farcir cette saleté de sport chaque jour. » No comment.

Instagram
Twitter