AccueilInsoliteGasquet : "Après la défaite de son protégé Andy Roddick à Wimbledon,...

Gasquet : « Après la défaite de son protégé Andy Roddick à Wimbledon, Connors se livre à un manège complètement loufoque, il prend des bières, et… »

-

Dans sa bio (A revers contre tous, Stock,) écrite en colla­bo­ra­tion avec le jour­na­liste de l’Equipe, Frank Ramella, Richard Gasquet s’exprime comme jamais avec beau­coup de sincé­rité et de trans­pa­rence. Durant cette première semaine nous allons vous proposer trois épisodes qui « résume » l’ouvrage qui est passion­nant pour comprendre le parcours de « Richie ».

Après notre premier épisode consacré au clas­se­ment FFT, place à l’anec­dote qui tue, avec un certain Jimmy Connors.

« On m’avait raconté que Jimmy Connors, ce grand cham­pion excen­trique devenu, un temps, coach d’Andy Roddick, avait une telle haine de la défaite que, dans les moments de frus­tra­tion, il deve­nait ingé­rable. J’allais le décou­vrir le 6 juillet 2007. C’était pour moi un jour de grâce : je venais de battre, sur le mythique Center Court de Wimbledon, Roddick – son protégé ! – en quart de finale du Grand Chelem londo­nien. Le tout en cinq sets. Visiblement, Jimmy n’avait pas apprécié. Ce souvenir est gravé sur ma rétine : dans le vestiaire, il est très bizarre, voire désa­gréable. Je le vois même se livrer à un manège complè­te­ment loufoque : il prend des bières, les décap­sule et les vide au sol les unes après les autres sans même en boire une gorgée. Le type est clai­re­ment au bout du rouleau… Mais malgré sa gros­siè­reté, je reste sur mon nuage »

Pour en savoir plus, il ne faut pas hésiter à aller dans une bonne librairie. A Revers contre tous est édité par Stok, 288 pages au prix de 20 euros.

Article précédentWe love Jo forever
Article suivantIvashka n’aime pas les ultras