AccueilInsoliteGulbis, ce sanguin

Gulbis, ce sanguin

-

Ernests Gulbis, tombeur de Tomas Berdych hier, fait partie des joueurs carac­té­riels sur le circuit. Pour The tennis space, le Letton parle d’une de ses fâcheuses habi­tudes : le fracas­sage de raquettes.


« Je casse de 60 à 70 raquettes par an. C’est vrai qu’a­près, je me sens mal quand je vais à l’usine où il fabriquent ces raquettes. Je vois tout le travail qu’ils accom­plissent, tout est fait à la main, avec soin, pour les joueurs. Ils pensent vrai­ment aux besoins des joueurs et après, des idiots comme moi prennent ces raquettes et les cassent… »