AccueilInsoliteJean-René Lisnard : "Si demain Medvedev repasse au centre à Cannes, il...

Jean‐René Lisnard : « Si demain Medvedev repasse au centre à Cannes, il sera comme avant, il pourra se mettre à une table et manger un steak frites avec une ancienne connaissance du club qui joue 36 »

-

Pour comprendre le phéno­mène Daniil Medvedev nous avons inter­rogé Jean‐René Lisnard dans le numéro 78 de We Love Tennis Magazine. 

Forcément, nous avons ques­tionné Jean‐René sur la fameuse double culture du Russe qui a très vite appris à parler français. 

On parle souvent de sa double culture, penses‐tu que cela soit un plus ?
« Je le crois. Le côté bouillant russe peut être contre­ba­lancé par le côté trico­lore. D’ailleurs, à ce sujet, il m’a encore impres­sionné. À partir du moment où il a décidé d’apprendre le fran­çais, il l’a fait dans un temps record alors que c’est une langue très diffi­cile pour les Russes – je sais de quoi je parle puisque ma femme est Russe. Il m’a vrai­ment bluffé, mais c’est tout Daniil, il est bluf­fant, surpre­nant. En novembre dernier, il a quitté notre struc­ture pour conti­nuer sa carrière dans une forme d’autonomie avec Gilles, mais cela ne l’empêche pas de répondre à un texto de nos entraî­neurs ou de proches qui l’ont connu ici. Et si demain il passe au centre, je suis sûr qu’il sera le même qu’avant, il pourra se mettre à une table et manger un steak frites avec une ancienne connais­sance du club qui joue 36

L’intégralité de l’in­ter­view de Jean‐René est dispo­nible dans la version numé­rique du maga­zine.

Instagram
Twitter