AccueilInsoliteKafelnikov (au sujet de la surface à Turin) : "Que Medvedev s'estime...

Kafelnikov (au sujet de la surface à Turin) : « Que Medvedev s’estime chanceux de ne pas avoir joué au Globe de Stockholm ou au Forum de Milan »

-

Cela devient un rituel chez Daniil Medvedev mais un enfer pour les organisateurs. 

Après son premier tour, le Russe fait toujours une analyse précise concer­nant les condi­tions de jeu. A Bercy, il avait notam­ment déclaré que la surface était lente avant que Guy Forget n’ex­plique que c’était exac­te­ment la même que la saison précé­dente où il avait triomphé.

Cette fois, à Turin, après son succès face à Hurkacz, le Russe n’a pas voulu parler de tactique en confé­rence de presse expli­quant qu’il n’avait pas eu besoin d’en mettre une en place car il suffi­sait de taper dans la balle très fort dans le court, la surface ultra rapide faisant le reste.

Ces analyses ont un peu agacé, c’est le moins que l’on puisse dire, un des ses compa­triotes, un certain Ievgueni Kafelnikov, ex‐numéro 1 mondial, vain­queur de 27 titres dont un Roland‐Garros et un Open d’Australie, rien que ça…

Dans un tweet plein d’hu­mour, Kafel remet à sa place Daniil en évoquant deux anciens tour­nois connus pour avoir proposé à l’époque une vraie surface très rapide (NDRL : C’était de la moquette).

Il s’agis­sait du tournoi de Stockholm qui s’est joué un temps au Globe et bien sur celui de Milan où Roger Federer a remporté dans des condi­tions très parti­cu­lière le premier titre de sa carrière face à un certain Julien Boutter.

Instagram
Twitter