AccueilInsolitePatrice Kuchna : "Si l’on parle de puissance, on ne peut faire...

Patrice Kuchna : « Si l’on parle de puissance, on ne peut faire l’économie de citer Andre Agassi

-

Dans notre dossier quand le tennis fait boum de notre numéro 79 de We Love Tennis Magazine nous sommes allés à la rencontre de plusieurs grands témoins dont Patrice Kuchna.

Ancien joueur du circuit, devenu Human Machine, Patrice sait ce que puis­sance veut dire. Selon lui, c’est Borg puis Agassi qui ont changé la « donne ». 

L’intégralité de son inter­view est dispo­nible ici 

On est venu vous inter­roger pour parler de puis­sance. Quels sont les moments qui ont contribué à ce que le tennis bascule vers plus de puis­sance ?
Logiquement, je dirais le passage de la raquette en bois à celle en carbone ou en graphite, mais j’enfonce des portes ouvertes en disant cela. Mais celui qui a changé la donne à tout jamais, c’est Björn Borg. C’est lui qui a fait entrer le tennis dans l’ère de la puis­sance avec son lift, mais aussi son revers à deux mains.

Derrière Björn Borg, il y a aussi l’avènement de quelques joueurs éton­nants dans le domaine de la puis­sance.
Oui, je vois que vous êtes un connais­seur. Vous pensez à Aaron Krickstein ou Jimmy Arias qui envoyaient du très lourd en coup droit.

On pense à eux forcé­ment et puis, plus loin, au « Kid de Las Vegas »…
Si l’on parle de puis­sance, on ne peut faire l’économie de citer Andre Agassi qui est arrivé sur le Tour avec une tech­nique adaptée pour jouer vite et fort, mais aussi une raquette moyen tamis. C’est lui qui a changé le cours de l’histoire. Depuis, le jeu n’a fait que s’accélérer, mais il faut aussi recon­naître qu’aucune règle impor­tante n’a été modifiée.

Instagram
Twitter