AccueilInsoliteSerra et Gicquel, rois des décibels !

Serra et Gicquel, rois des décibels !

-

La journée d’hier au Gosier a été marquée par une journée noire pour les joueurs fran­çais. Tout d’abord parce que seule­ment Benoît Paire s’en est sorti, alors que Marc Gicquel et Florent Serra ont été boutés hors du tableau final. Mais aussi parce qu’il y a eu énor­mé­ment de tension.

Commençons par Florent Serra tout d’abord. Visiblement excédé par les déci­sions arbi­trales, il a complè­te­ment pété un câble sur le terrain. Alors qu’il est en train de perdre et qu’il s’as­soit sur son siège lors d’un chan­ge­ment, le ramas­seur de balles, un peu en retard, se préci­pite pour lui ouvrir son parasol. Mais Florent est encore assis, il se le prend dans le cou. Vous imaginez bien que le petit ramas­seur en a pris sérieu­se­ment pour son grade et que quelques mots que l’on taira ont fusé. A la fin du match, le joueur était dans une colère noire, et a déclaré en serrant la main de l’ar­bitre : « Je sais même pas pour­quoi je te serre la main à toi ».

Pour Marc Gicquel c’est une tout autre histoire. Après avoir raté un coup, le vétéran s’est emporté contre lui‐même en utili­sant le mot « M*rde » d’une telle force que vous auriez pu l’en­tendre en métro­pole. Averti, il s’en est pris à l’ar­bitre pour une déci­sion qu’il a quali­fiée de grotesque. Et pour cause, Marco peut craindre une sanc­tion finan­cière. Il m’a même pris à partie alors que j’étais derrière lui à ce moment‐là pour savoir si la sanc­tion était justi­fiée. Croyez‐moi, c’était tendu !

De votre envoyé spécial au Gosier.

Article précédentL’image du jour
Article suivantLa colère noire de Serra