AccueilInsoliteYastremska nie en bloc l’alibi du « sexe »

Yastremska nie en bloc l’alibi du « sexe »

-

Selon le maga­zine très sérieux alle­mand Der Spiegel, la joueuse ukrai­nienne Dayana Yastremska accusé de dopage à la mesté­ro­lone, un stéroïde, aurait trouvé un mode de défense plutôt « étrange ». 

En effet, Dayana aurait expliqué que ce serait ses rapports sexuels avec son petit ami qui serait la raison de cette « contamination ».

On tombe vrai­ment dans le sordide, complet. Après les révé­la­tions de la presse alle­mand, elle s’est empressée de démentir en niant en bloc et en expli­quant que ses avocats allaient se cher­cher d’at­ta­quer Der Spiegel.

Instagram
Twitter