Interviews
Alexis Tetang: "Rosol joue toujours comme ça"

Agent du tour, Alexis (à gauche sur la photo avec Davide Sanguinetti à droite) connait bien Lukas Rosol puisqu'il lui a permis de jouer en championnat de france pour défendre l'année dernière les couleurs du club de Boulogne Billancourt. Pour Alexis, même si le succès du Tchèque est une surprise, le niveau de jeu atteint par Lukas ne le surprend pas. Interview.

Ce match a été vraiment incroyable...
C'est le moins que l'on puisse dire, en même temps, Lukas joue toujours comme ça. Il frappe fort, très fort même, et surtout il ne se pose pas de questions. La première fois que je l'avais vu joué il m'avait épaté et donc par la suite je l'ai vite contacté pour le faire venir en France.

Il semble qu'il soit un peu "spécial" ?
Ce n'est pas le bon mot, Lukas est très cool en fait. Je suis parti avec lui à Bordeaux pour jouer le club de Primrose, ce fut un séjour très agréable. Après c'est vrai qu'il n'est pas très apprécié car on aime pas ce type de joueur. Il tente toujours des choses impossibles et peu également refuser de jouer.

Que veux tu dire par là ?
Contre Nadal c'est clair que quelques fois sur les jeux de retour sans "balancer", il tentait des coups improbables. C'est une attitude pas acceptée sur le circuit. D'ailleurs l'Espagnol n'a pas vraiment apprécié je pense. Si on rajoute à cela sa première balle, il est évident que lorsque l'on est en face cela peut devenir vite énervant. Lukas est comme un boxeur, il te rentre dedans tout le temps.

C'est peut être cela qui lui a permis de l'emporter ?
Il est évident qu'il n'a jamais laissé Rafa installer son jeu, ou plutôt il ne le lui en a pas donné la possibilité. Il y a eu peu d'échanges de plus de quatre frappes, et quand il tentait réellement de faire le break, il l'agressait tout le temps sur son premier coup. Tactiquement, il a été impeccable. C'est facile de dire après coup qu'il pouvait le faire mais sincèrement quand il est dans cet état mental, Lukas peut rester constant dans sa bulle et rien lâcher.

Etat mental, ou un peu de folie ?
La limite est pas toujours claire (rires). Certaines pensent qu'il est "frappé" mais il ne le connaisse pas vraiment. Lukas cherche à faire mal, il provoque, il est un peu arrogant aussi. Mais au final, c'est le résultat qui compte et battre Rafa à Wimbledon au second tour c'est pas rien, je vais vite l'appeler pour le fécliter