Accueil Interviews Droit de réponse: Patrick fait une vraie mise au point

Droit de réponse : Patrick fait une vraie mise au point

-

On a beau le répéter les dérapages et les attaques personnelles se multiplient souvent sur notre site, victime de son succès. A tel point que l’on se pose vraiment la question de l’utilité de certains commentaires qui n’ont pas pour objectif d’ouvrir le débat. Il est donc logique que Patrick Mouratoglou, soit plus qu’irrité par certains propos mensongés. Nous publions ici son « droit de réponse » suite au commentaire concernant sa relation avec Rezäi. En tant que fondateur de Welovetennis et de Grand Chelem, je partage tout à fait son sentiment. Quand on est au contact du monde du tennis de façon permanente, on ne peut qu’être scandalisé par des commentaires injurieux et totalement faux. Voici donc le droit de réponse de Patrick Mouratoglou, dont les analyses ont toujours été des sources de débat, nous n’aimerions pas que les agissements de certains de nos lecteurs le contraignent à quitter notre team de spécialistes.
.Je suis un coach de tennis. Un passionné de tennis, un amoureux de tennis. Laurent Trupiano me demande régulièrement mon avis ce qui fait l’objet d’interviews ou de « billets » sur des thèmes. C’est vrai, j’ai souvent un avis très tranché comme tout passionné. Je vis le tennis à 100 % et je le ressens à 100 % alors mes sentiments sont souvent exacerbés. Mais c’est également en cela que les éditeurs sont intéressés. Parce que j’ai un avis de l’intérieur et un avis de passionné.
Je ne rejette pas la critique, bien au contraire, je suis très heureux qu’il y ait un dialogue, je m’oppose en revanche à la critique systématique voire injurieuse basée sur des mensonges. Je lis malheureusement souvent au sujet de mes articles des commentaires non seulement injurieux, mais également stupides et surtout totalement faux d’individus cachés derrière des pseudos, j’en lis également d’autres intéressants même si le lecteur est en désaccord avec moi. Le dernier en date, d’un dénommé defleppard m’oblige à démentir la totalité de ses propos. Lorsque vous vous permettrez à l’avenir d’affirmer avec un tel aplomb autant de désinformations ayez le courage de venir le dire en face.

Pour votre information, Aravane Rezai a battue Anastasia à Auckland certes, mais vous oubliez de préciser qu’Anastasia a pris sa revanche à Miami deux mois après. Mes relations avec Aravane sont plus qu’excellentes et ne se sont jamais dégradées. Je lui parle tous les jours au téléphone et je pense être probablement la personne la plus proche d’elle au jour d’aujourd’hui au point d’être considéré par elle comme un membre de sa famille. Aravane obtient de meilleurs résultats aujourd’hui mais elle en obtenus d’excellents à l’Academy avec plusieurs victoires en tournoi, une finale à Auckland et un troisième tour à l’Open d’Australie (elle a atteint à l’époque un classement WTA meilleur que son classement actuel).
Pauline Parmentier qui selon vous réussit mieux depuis qu ‘elle a quitté l’Academy y est arrivée classée à 0 et est reparti 180 WTA ce qui représente une progression raisonnable… Elle subit actuellement une série de 9 défaites consécutives au premier tour… ce qu’on ne peut pas appeler « mieux réussir ».
Vous oubliez évidemment d’énumérer les résultats de l’Academy depuis 10 ans avec deux titres de Champion du Monde Junior, 8 finales de Grand Chelem junior, une finale à l’Open d’Australie avec Marcos BAGHDATIS qui a atteint le top 10 avec nous, l’éclosion de Mario ANCIC, Paul-Henri MATHIEU, Ivo KARLOVIC, Pauline PARMENTIER, Gilles MULLER, Julia VAKULENKO montée 30 ème WTA en 8 mois et retombée 200 WTA depuis qu’elle nous a quittés, et de nombreux autres…
Enfin les résultats de Anastasia PAVLYUCHENKOVA que je coache depuis 2 ans et qui réalise (tout comme VAKULENKO l’année précédente) la meilleure progression WTA de l’année dernière passée de 300 à 28 WTA en un an.

Quand au départ d’Aravane REZAI, il n’a rien de mystérieux : nous avons ensemble décidé que repartir à St Etienne était la meilleure solution pour eux. Nous n’excluons pas de retravailler ensemble à l’avenir tant nous sommes proches, et l’envie est partagée. Il s’agit simplement de faire les choix sportifs les plus appropriés à chaque instant.

La prochaine fois que vous viendra l’idée d’écrire le genre d’absurdités que vous avez écrites sur des faits que vous ignorez totalement, merci de ne pas être aussi affirmatif, et de vous documenter préalablement. Une autre possibilité : parler de ce que vous connaissez, donc éviter le tennis.
Vous avez le droit de ne pas m’aimer, mais je doute que vous aimiez le tennis en vous comportant de la sorte… en tout cas, vous ne lui faites pas du bien.

Instagram
Twitter