Accueil Interviews Florent Serra : « J'ai encore pas mal de choses à travailler...

Florent Serra : « J’ai encore pas mal de choses à travailler »

-

Florent Serra a réalisé un très bon Roland Garros, mais sa défaite face à Robby Ginepri au troisième tour, ce samedi, lui laisse un petit goût amer dans la bouche. Quelques minutes après avoir terminé son meilleur Grand Chelem en carrière, le Bordelais voyait déjà le travail à faire pour aller plus loin.
Florent, est-ce toi qui a mal joué, ou Robby Ginepri qui t’a surclassé ?
Cela va un peu de pair, mais c’est surtout le fait que lui, comme c’était prévu, a joué dans le terrain, il a joué sur sa ligne. Moi j’essayais de ne pas reculer. Je ne dirigeais plus l’échange. C’est ce qui a été le plus dur pour moi. Je pense qu’il a très bien joué, il a très bien su me jouer en tout cas. Je n’ai pas encore toutes les solutions pour pouvoir embêter un joueur comme ça.
Sinon, tu aurais pu essayer de ralentir un peu le jeu ?
J’ai essayé au début du troisième, j’ai levé la balle. Mais il ne recule pas beaucoup. J’ai levé un peu plus et moi, j’essayais d’avancer, de la prendre plus tôt. Il retournait moins bien également quand je servais un peu plus doucement. Je servais très bien au début, et aux moments importants il m’a mis un peu de pression, je me suis crispé au service. J’ai l’impression de frapper fort, mais ma dépense d’énergie est plus intense et ma balle va moins vite que sur mon match précédent, par exemple. J’aurais pu ralentir le jeu, j’ai essayé mais j’ai raté aussi.
Quel bilan peux-tu dresser sur ton tournoi ?
Il faut voir le positif. J’ai réussi à mettre mon jeu en place, mon jeu d’attaque. Je sais ce que je dois faire par la suite, le constat est fait, maintenant il faut que je trouve les solutions pour pouvoir arriver en gros à faire ce qu’il fait lui, parce qu’il s’organise très vite. J’ai encore pas mal de choses à travailler pour arriver à cela. Il se déplace très bien. C’est comme cela que je voudrais arriver à jouer, sur toutes surfaces. C’est une sorte de rouleau compresseur au bout d’un moment. Agassi le faisait encore mieux que lui ! Mais lui prend la balle tôt. Il faut que je travaille là-dessus. Je suis content d’avoir été au troisième tour ici, mais j’ai un petit goût amer parce qu’il y avait possibilité d’aller plus loin.
Physiquement tu as manqué un peu de tonus ou cela allait ?
Non, physiquement je me sens bien. Si j’avais pu essayer de le pousser un peu plus à la fin du troisième, s’il y avait eu un quatrième, je me sentais vraiment bien.

Article précédentMonfils au bout du suspens
Article suivantDavydenko sorti
Instagram
Twitter