AccueilInterviewsMaria Sharapova : « Je n'aime pas être derrière la ligne de...

Maria Sharapova : « Je n’aime pas être derrière la ligne de fond de court »

-

La Russe peine en ce début de Roland Garros. Entre un jeu mal réglé, une aver­sion proclamée pour la terre battue et des condi­tions diffi­ciles, la belle Maria reste pour­tant bien déter­minée à défendre son rang de numéro 1 mondiale.

Maria, comment s’est passée cette victoire en deux jours ?
Je ne crois pas que cela m’était déjà arrivé, peut‐être une fois, donc je pense que c’est de toute façon une bonne expé­rience. Cela fait un début de tournoi étrange, où j’ai été mis en diffi­culté très souvent, et où je ne suis pas satis­faite de mon jeu en dehors des problèmes liés à la météo. En revanche, j’ai l’im­pres­sion d’avoir joué un match de plus. Il est impor­tant pour moi de prendre ces matchs comme des matchs d’en­traî­ne­ment et de m’amé­liorer en fonction. 

Le jeu sur terre battue semble parfois t’énerver, quand il t’ar­rive d’en­chaîner les fautes directes par exemple ?
En fait, j’étais plutôt tendue avec tous ces boule­ver­se­ments. Et plus vous faîtes de fautes directes, plus vous vous demandez pour­quoi. Parfois, vous voulez suivre un plan de jeu parti­cu­lier, et vous avez l’im­pres­sion que les choses vous échappent, notam­ment sur cette surface, qui est un vrai défi pour moi. Il faut frapper davan­tage de balles, il va falloir avoir un bon jeu de jambes, faire preuve de patience. Je ne suis pas une spécia­liste de la terre battue, je n’aime pas être derrière la ligne de fond de court et faire des frappes. Je vais essayer de jouer mon jeu pour remporter des matchs contre des joueurs qui sont capables de renvoyer la balle 10 à 15 fois de suite.

Article précédentFin de parcours pour Cornet
Article suivantMurray s’incline
Instagram
Twitter