AccueilInterviewsNicole Vaidisova : « Je pense que je vais jouer jusqu'à 25...

Nicole Vaidisova : « Je pense que je vais jouer jusqu’à 25 ans »

-

Même si cet entre­tien a été réalisé il y a plus d’un an, il résume parfai­te­ment pour­quoi et comment Justine Henin peut à 25 ans être complè­te­ment usée par la vie sur le circuit. Nicole Vaidisova elle a décidé déjà de programmer sa retraite, comme cela c’est plus simple !

Est‐ce que le terme de championne a une signification pour toi ? 

Non. D’abord parce que je ne me consi­dère pas comme une cham­pionne. Amélie est une cham­pionne. Moi, disons que je joue bien, mais je ne suis pas encore une cham­pionne. Pour être une cham­pionne, il faut avoir gagner des titres impor­tants, des Grands Chelems. 

Est‐ce que c’est juste une question de titres ? 

Oui en premier, mais c’est égale­ment une ques­tion d’at­ti­tude en dehors du court. Steffi Graf était une grande cham­pionne parce que même en dehors du court, elle avait la grande classe. Federer égale­ment. Sa façon de se comporter, c’est la marque de l’élégance. 

Mais quand tu as gagné des titres dans ton enfance, on t’appelait déjà la championne ? 

Oui quand tu gagnes des matches, on t’ap­pelle comme ça. Tu es une gagneuse. Mais une cham­pionne c’est diffé­rent. C’est un vrai grand mot pour lequel j’ai beau­coup de respect et j’es­père qu’un jour je serai consi­dérée comme telle. Il y a plusieurs étapes dans une carrière. 

A 18 ans, à quelle étape te considères‐tu ? 

(Sourires) Je consi­dère que je suis au milieu de ma carrière. Je ne pense pas que je vais jouer jusqu’à 30 ans. Je consi­dère juste que je rentre dans l’étape où je vais avoir mes meilleures années. C’est‐à‐dire qu’au­jourd’hui tu sais quand tu vas arrêter ? Oui, je pense que je vais jouer jusqu’à 25 ans. 

Et après c’est fini ?

Oui
…. (inter­loqué) Tu sais, je joue depuis que j’ai 6 ans et je suis arrivée sur le circuit à 14 ans. Donc de 14 à 25 ans, je pense que ça fait une carrière assez longue, non ? 

Tu trouves ?

Oui. Et puis il y a telle­ment d’autres choses à faire en dehors du tennis. 

Le tennis n’est pas suffisamment intéressant comme ça ? 

Si, bien sûr que c’est inté­res­sant, mais j’aime plein d’autres choses. J’adore la mode. J’adore parti­ciper au design des nouveaux modèles chez Reebok. J’adore ma famille. Il y a telle­ment de choses à faire dans la vie. 

Tu as travaillé avec Nick Bolletieri qui a produit onze numéros 1 mondiaux, qu’est‐ce qu’il sait de plus que les autres ? 

Oui, j’ai travaillé avec lui. Nick voit tout. Il a égale­ment une capa­cité à te motiver qui est fabu­leuse. Il voit les petits détails qui font la diffé­rence. C’est un gars incroyable que tu es obligé de respecter. 

Quels sont les conseils que tu as le plus entendu sur un court de tennis ? 

Amuse‐toi, ne quitte pas la balle des yeux et ne jette pas ta raquette. 

Mais c’est des trucs de filles, ça ! On ne dirait pas ça à un garçon : « Ne jette pas ta raquette ! ». 

(Rires) Ah bon ? Si, moi je le dis tout le temps à mon frère : ne jette pas ta raquette !

Instagram
Twitter