AccueilInterviewsNouvel: "A l'US Open, la pression médiatique est très forte"

Nouvel : « A l’US Open, la pression médiatique est très forte »

-

A l’oc­ca­sion de cet US Open, Cédric Nouvel fait son entrée offi­cielle dans le cercle des Spécialistes de WLT. Logique donc qu’on l’in­ter­roge sur sa protégée dont il est le coach et sur une actua­lité assez proli­fique sur le circuit féminin. Mais Cédric Nouvel est aussi direc­teur de l’aca­démie des Hauts de Nîmes, pole France, et vivier de futurs talents tennis­tiques, il a donc toute la légi­ti­mité pour s’ex­primer égale­ment sur le cas Federer.…

Cette saison Virginie parvient à avoir une régu­la­rité dans ses résul­tats, à quoi cela est du à ton avis ?
La première raison de cette régu­la­rité, c’est que Virginie a trouvé le bon équi­libre entre sa vie person­nelle et sa vie profes­sion­nelle. Cela lui a permis de fournir un travail plus quali­tatif et plus constant à l’en­trai­ne­ment et les résul­tats sont venus. Le deuxième élément, c’est que nous avons fait une program­ma­tion de tour­nois plus raison­nable et
plus équi­li­brée. Cela permet à Virginie de revenir à l’Académie des Hauts de Nîmes régu­liè­re­ment s’en­traîner et se ressourcer, ce qui convient beau­coup mieux à son rythme.

Es‐tu surpris par la qualité du retour de Kim Clijsters ?
Non, pas vrai­ment. Nous sommes face là à une cham­pionne excep­tion­nelle dans la fleur de l’âge. Elle a donc toutes les ressources physiques pour ce retour et elle a surtout conservé l’élé­ment fonda­mental qui est l’envie, le plaisir du jeu et de la compé­ti­tion. Par ailleurs, le niveau actuel des meilleures joueuses du circuit est plutôt « faible » ce qui laisse beau­coup de place à un tel retour. Elle va faire, de plus, beau­coup de bien au circuit à la fois par le niveau de son jeu mais égale­ment grâce à son charisme.

On parle main­te­nant d’Henin ?
Pourquoi pas. Les éléments physiques et les qualités excep­tion­nelles de Justine plaident en sa faveur. Cependant, il faudra pour un « retour gagnant », s’as­surer que Justine a toujours cette envie de jouer et de vivre la pres­sion des tournois.

Vois‐tu quel­qu’un capable de battre Federer ?
Si Nadal recouvre son inté­grité physique, il est aujourd’hui le seul joueur qui peut véri­ta­ble­ment menacer sur une saison la supré­matie d’un Federer en pleine posses­sion de ses moyens. Même si des joueurs comme Murray, Del Potro ou Roddick ont beau­coup progressé, ils peuvent aujourd’hui battre Roger ponc­tuel­le­ment mais n’ont pas la consis­tance pour le faire reculer dans la hiérar­chie mondiale.

Quelle est la plus grosse crainte à l’US Open par rapport aux autres tour­nois du GC
Pour les joueuses euro­péennes ou fran­çaises qui n’aiment pas être loin de chez elles, c’est un grand chelem placé au bout d’une tournée très longue et très fati­gante. On a donc parfois des phéno­mènes d’usure physique et psycho­lo­gique. C’est aussi un tournoi placé en fin de saison avec une forte pres­sion média­tique ce qui en accentue la diffi­culté et les craintes de contre‐performance.

Pour décou­vrir l’Académie des Hauts de Nîmes, cliquez ici !