AccueilInterviewsSam Sumyk : « Les filles qui sont juste derrière Maria ont sorti…

Sam Sumyk : « Les filles qui sont juste derrière Maria ont sorti les crocs »

-

Le coach trico­lore de la Russe Vera Zvonareva, Sam Sumyk nous a accordé un bel entre­tien où il a manié avec sa dexté­rité natu­relle le off et le in, résumé rapide d’une demi‐heure de pur bonheur où l’on en apprend des belles sur le circuit féminin.

D’abord, quel est l’ob­jectif de Vera ?
Aucun, vrai­ment, après tout ce qu’elle a vécu, le but c’est de parvenir à garder cette santé, cette forme, et de faire le meilleur tournoi possible. C’est déjà beau­coup ! Aujourd’hui, Vera est quand même onzième mondiale, c’est beau..
Oui d’au­tant qu’il y a trois ans, elle était cloué au lit avec une mono­nu­cléose de folie, à ce sujet moi je sais pas comment il fait Roger Federer. Lui ça dure six semaines, et après il court comme un lapin. Vera a morflé, quand je l’ai reprise en mains, elle m’a bien prévenu de ne pas aller trop vite, de la ménager, au final on est pas mécon­tent du résultat.

Comment est l’am­biance en ce moment sur le circuit ?
Tu veux sûre­ment parlé de l’an­nonce de Justine…

Oui
Justine le jour même tout le monde en a parlé, après tout le monde avait oublié, c’est terrible mais c’est comme ça..

Tu le regrettes ?
C’est pas mon souci, je dis juste que le circuit est impi­toyable, c’est pour cela que l’idée qu’elle fasse un break était tout simple­ment impossible.

Les cartes sont donc redistribuées ?
Ça oui je le ressens, les joueuses derrière Maria, qui a déjà été numéro un mondial, ont sorti les crocs, l’écart en points est faible, celle qui gagnera Roland Garros peut être numéro un, ça va être la course.

Instagram
Twitter