Accueil Interviews Svetlana Kuznetsova : « Je m'amuse toujours autant »

Svetlana Kuznetsova : « Je m’amuse toujours autant »

-

Victorieuse en deux manches d’Azarenka, Svetlana Kuznetsova a gagné, un jour après toutes les autres, sa place en quart de finale. Finaliste à Roland en 2006, la Russe, perfectionniste au possible, continue de se régaler. Et rappelez-vous il y a deux semaines, Justine Hénin en avait fait sa favorite.


Encore une victoire assez nette en deux sets, comment vous sentez-vous ?
Jusqu’à présent, j’ai eu des matches relativement faciles, je ne pense pas avoir perdu plus de 5 jeux sur chaque match. Donc je suis très à l’aise, et maintenant, je vais me reconcentrer sur moi-même. Je vois les années qui passent, mais je m’amuse toujours autant ici.

Même largement en tête dans le premier set, vous avez montré des signes d’énervement quand elle est un peu revenue. Pourquoi cela ?

Ecoutez, je suis une perfectionniste et je joue toutes les balles et tous les points. Ce n’est pas parce qu’elle a super bien joué, c’est parce que moi, je n’ai pas bien joué. C’est pourquoi j’étais déçue. Je ne l’ai pas fait courir autant que j’aurais dû. Je ne l’ai pas fait jouer comme j’aurais dû. Ceci étant, je me suis reconcentrée sur mon service, j’ai encore fait une double faute sur des points importants, mais je pense que j’ai bien joué.

Le haut du tableau féminin semble appartenir aux Russes, comment expliquez-vous la réussite des joueuses russes, plus flagrante que celles des joueurs russes ?
Cette question m’a été posée à de nombreuses reprises et je n’ai plus de réponse à donner à cela. Vous savez, en Russie, la vie n’est pas facile. Rien ne nous est donné facilement et quand on fait les choses, on les fait à fond et professionnellement.
Pour la différence hommes-femmes, peut-être que les femmes sont un peu plus sérieuses que les garçons. Mais vous savez, il y a des garçons aussi qui se débrouillent bien ici.

Un mot sur Kanepi, votre prochain adversaire ?

De ce que je me souviens des juniors, cela ne veut plus dire grand-chose maintenant parce qu’elle est une joueuse totalement différente ; moi aussi. Mais je sais qu’elle cogne dur dans la balle et qu’elle a un excellent coup droit. C’est sans doute son meilleur coup, mais je n’ai pas eu l’occasion de l’avoir jouée parce que je ne m’attendais pas à la jouer et puis, de toute façon, moi, je jouais, je jouais. Maintenant, c’est un peu une surprise.

Article précédentIvanovic sort Schnyder
Article suivantGasquet est de retour
Instagram
Twitter