IPTL
Bientôt la fin de l’IPTL ?



Les retraits de Roger Federer et Serena Williams mettent en avant les difficultés financières rencontrées par l’organisation de l’IPTL. De quoi s’interroger sur son avenir…

Il y a deux ans, lors de sa création, l’IPTL maîtrisait parfaitement son slogan de « casser les codes ». Cette ligue devait révolutionner le tennis dans une partie du monde censée devenir le centre de la petite balle jaune. Deux ans plus tard, cette compétition exhibition par équipes connaît un terrible essoufflement. Avant même de commencer, la troisième édition était proche de l’annulation. Dans une certaine panique, Mahesh Bhupathi, ancien joueur et prometteur de la ligue, a réussi à organiser ce tome trois pour une version allégée. Au lieu de cinq villes, il n’y en a que trois (Saitama, Singapour et Hyderabad) pour seulement quatre franchises au lieu de cinq. Et que dire du casting. En 2014, la plupart des stars du circuit s’étaient pressées pour venir et recevoir un bien joli chèque.

Federer et Serena ne viennent pas pour des raisons financières

Dès la deuxième édition, l’engouement populaire était retombé avec une affluence en baisse. Pour 2016, les stars ne sont plus au rendez-vous. Après Eugenie Bouchard, Roger Federer et Serena Williams, qui devaient être les deux têtes d’affiche, ne viendront pas pour des raisons financières comme l’a expliqué Mahesh Bhupathi. "Au regard du climat économique actuel en Inde et devant l'incertitude sur le fait de dépenser de l'argent, j'ai appelé Roger et Serena pour leur expliquer la situation. Ils ont tous les deux apporté leur soutien à l'IPTL ces deux dernières années et j'espère les revoir dans le futur." Ces dernières semaines, le gouvernement indien a adopté une mesure de « démonétisation » créant ainsi une crise assez complexe dans le pays.



Quel avenir ?

L’agent de Roger Federer, Tony Godsick, a expliqué au New York Times que cette absence était due « aux problèmes et incertitudes entourant l’IPTL ». Ces deux retraits constituent un terrible coup dur pour la ligue et la prive d’une exposition puisque le Suisse et l’Américaine devaient effectuer leur retour sur les courts. Pour exister l’IPTL se doit d’avoir des noms pour attirer du public et des annonceurs. L'absence des stars est un frein à son développement et à sa bonne santé financière. Forcément problématique, car il s'agit d'une organisation a but purement lucratif. Mise en place à la dernière minute, la troisième édition se terminera le 11 décembre. Ce qui pourrait bien être le dernier jour de cette « méga-exhibition »…



Tous les produits de Roger Federer sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.