Jeux Olympiques
Federer : "Rien à regretter"

La paire formée par les Suisses Roger Federer et Stanislas Wawrinka a laissé son trône de champion olympique à Pékin en 2008 en s'inclinant face à la paire de spécialistes israéliens Erlich-Ram 1-6 7-6(5) 6-3. Dans des conditions de jeu peu adéquates, la paire suisse abandonne donc son rêve de se succéder à elle-même. S'il est revenu sur les conditions de jeu, Roger Federer a avoué ne rien avoir à regretter pour lematin.ch, expliquant au passage sa préférence pour les grands stades.

"Les conditions étaient difficiles. Il y avait du vent, des zones d’ombre et, dans ces situations, il faut accepter une part d’aléatoire. Nous sommes passés tout près. Au-delà du résultat, nous n’avons rien à regretter. Nous avons disputé un excellent tournoi. Je dois reconnaître que, dès l’instant où l’ombre a disparu, où les spectateurs sont partis, où les couleurs ont pâli, le jeu est devenu plus clair. Voilà pourquoi, soyons honnêtes, je suis heureux de jouer tout le temps dans les grands stades."