Jeux Olympiques
Tsonga : "On va essayer d'aller chercher la plus grosse médaille"

Michael Llodra et Jo-Wilfried Tsonga étaient particulièrement heureux face à la presse suite à leur qualification homérique pour la finale des Jeux Olympiques. La parole aux deux futurs médaillés, d'or espérons-le !

Mika, quel est votre sentiment à l'issue de cet incroyable match ?
C'est magique ! C'est tellement bon de gagner comme ça. Le scénario a été incroyable. On sauve des balles de match. Quand je sers pour le match la première fois, ils nous font des retours incroyables. Même dans le dernier jeu… On est passé par tous les états dans la tête. C'est tout simplement du bonheur. En plus, personnellement, j'avais ce match à Pékin qui avait été terrible. On avait aussi servi pour le match avec Arnaud, nous étions passés à deux points de la finale. Alors, on est super heureux. On l'a ! La médaille sera dans notre vitrine. Maintenant il nous reste un gros match à faire demain. Les Bryan, c'est du très costaud. Mais sur un match, on peut être costaud nous aussi.

Il y a eu tellement de rebondissements. Comment avez-vous géré tout ça ? Michaël Llodra : On a joué point par point. Tout à l'heure j'ai croisé Serena Williams, elle m'a demandé combien on avait gagné. J'ai été incapable de lui répondre ! On a gagné par deux jeux d'écart quoi… C'est un sport de fou. C'est pour ça qu'on avait décidé de jouer ensemble, pour vivre des émotions comme ça. Pour essayer d'aller chercher la médaille. On savait que ça serait dur.

Jo, votre tournoi olympique n'est pas fini, mais que d'émotions pour vous cette semaine ! Jo-Wilfried Tsonga : Pour moi, c'est exceptionnel. J'en ai rêve, j'y suis. Je savais que ce serait compliqué pour moi de jouer simple et double. Mais je suis heureux. J'ai pu me donner à fond dans les deux disciplines et la médaille est là. J'étais persuadé qu'on avait une chance avec "Mika". Demain, on va essayer d'aller chercher la plus grosse !

Après le marathon face à Raonic, Jo, comment faites-vous pour tenir aussi bien physiquement ?
Je ne m'écoute pas ! Je ne joue pas pour moi ici. Le staff me demandait, "t'es fatigué", je disais non alors que j'étais sur les rotules. Il faut se dépasser pour aller chercher une médaille. C'est l'esprit des Jeux.

0-40, trois balles de match à sauver de suite. Qu'avez-vous pensé à ce moment ? Michaël Llodra : Tu gamberges évidemment. Heureusement, trois premières balles ! Ben ça aide aussi. Et "Jo" m'a poussé, il me disait tout le temps, "on lâche pas". Et ça a tenu bon.

Riner, Muffat, Estanguet, Agnel, tous ces athlètes français sont en or. Et vous ? Comment voyez-vous la finale demain ?
Jo-Wilfried Tsonga : On n'y est pas encore. Demain un gros morceau nous attend. On va revenir avec un gros cœur…