Jeux Olympiques
Un match pour l'Histoire



C’est le match que tout un peuple attend… Un match pour écrire l’Histoire d’un côté, un match pour se venger de l’autre… Paradoxalement cet après-midi, c’est le Roi Roger qui accueille sur ses terres le Britannique Andy Murray. Porté par tout un peuple, transcendé par le public, Andy Murray aura à cœur de prendre sa revanche sur l’homme qui l’a privé de SON Wimbledon. Cet après-midi, ce sera un combat sans merci.

La finale attendue, la finale rêvée, c’est comme cela qu’on pourrait qualifier le match qui va se dérouler cet après-midi. Un match à enjeux, un match pour la gloire, un match pour laver son honneur, tout ça en trois set gagnant cette fois-ci. Le remake de la finale de Wimbledon attisait les convoitises, c’est désormais chose faite. Des parcours bien différents cependant. Roger Federer devait bénéficier d’un tableau « outrageusement favorable » pour reprendre une certaine expression qui avait fait débat. Finalement c’est l’inverse qui s’est produit. Andy Murray, malgré la densité phénoménale du bas de tableau a survolé la compétition en ne perdant qu'un seul set. Roger Federer a lui dû batailler, disputant même un match marathon contre Juan Martin Del Potro en demi-finale. Des fortunes différentes mais un même résultat, une place en finale pour ce prestigieux match dans le sacrosaint du tennis : Wimbledon.

Tout le monde doit avoir en tête la finale d’il y a un mois. Murray semblait être si près de son premier titre en Grand Chelem, arrachant le premier set au sextuple vainqueur du tournoi. Federer a finalement eu raison des velléités de l’enfant du pays pour s’offrir un septième sacre et récupérer par la même occasion sa place de numéro un mondial. Battant ainsi le record d’un certain Pete Sampras au nombre de semaines passé au sommet du classement. Les rencontres Federer-Murray sont toujours forte de sens cette année, cette fois c’est pour l’Histoire. Andy Murray n’est pourtant pas le dernier pour mettre des bâtons dans les roues du Suisse, malgré l’absence de tournoi du Grand Chelem à son palmarès, il est à égalité dans les confrontations directes avec Federer : 8 partout. Seulement la seule fois où ils ont joué sur la surface verte, c’était justement cette finale remporté par Roger. D’autant que les trois dernières rencontres ont tourné en la faveur du Suisse, sans oublier que jamais Murray n’a réussi à se défaire de Federer en Grand Chelem. Malgré un début de parcours un peu laborieux, le numéro un mondial partira favoris car on connait tous sa capacité à se transcender dans les moments clés. Mais cette fois Andy n’est pas là pour rigoler, on peut légitimement penser que le Britannique va évoluer sans complexe sur le court central et va surtout tenter sa chance au maximum. S’il conserve le même niveau de jeu, la même envie que depuis le début du tournoi, seul un Federer des grands jours pourra le priver d’une médaille d’or…

Quel que soit le résultat, l’Histoire est en marche et un match de gala, que dis-je, un match de rêve se déroulera cet après-midi à 15h… A ne rater sous aucun prétexte !