AccueilJeux OlympiquesDevvarman, un Indien dans la ville

Devvarman, un Indien dans la ville

-


A l’orée des JO, petite série de portraits sur certaines des sélec­tions qui vont parti­ciper à ce tournoi olym­pique. Aujourd’hui, nous nous inté­res­sons à l’Inde et son repré­sen­tant chez les hommes, Somdev Devvarman.

Somdev Devvarman est Indien, il a 27 ans et parti­cipe à ses premiers Jeux Olympiques. Actuellement 418ème à l’ATP, Devvarman ne débarque pas pour autant de nulle part. Zoom sur un tennisman méconnu du grand public.

Devvarman aura l’immense honneur de défendre les couleurs de son pays à l’occasion des JO ! Opposé à Jarkko Nieminen au premier tour, l’Indien a béné­ficié d’une invi­ta­tion de l’ITF afin de parti­ciper à l’épreuve Olympique. Il faut dire que son clas­se­ment actuel ne reflète pas réel­le­ment l’étendue de son poten­tiel. Il y’a un an de cela, Devvarman culmi­nait en effet à la 62ème place mondiale et il béné­ficie aujourd’hui d’un clas­se­ment protégé de 85ème en vue des prochains tour­nois. Car en effet, du fait d’une vilaine bles­sure à l’épaule, qui a même néces­sité une opéra­tion, l’Indien n’a pas pu jouer le moindre match en 2012, ni marquer le moindre point. Autant dire que malgré toute sa déter­mi­na­tion, une victoire face à Nieminen, au premier tour des JO, serait une énorme surprise.

D’autre part, sa carte de visite affiche aujourd’hui deux finales de tour­nois ATP. La première remonte à 2009, à l’Open de Chenai, où il avait été battu par Marin Cilic (6–4, 7–6). La seconde est plus récente et date de janvier 2011. Il avait été défait, cette fois‐ci, par Kevin Anderson, à l’issue d’un combat en trois manches (4–6, 6–3, 6–2). A un échelon infé­rieur, Devvarman affiche égale­ment de sacrées réfé­rences. Vainqueur des Jeux du Commonwealth en 2010, l’Indien devint la même année le premier joueur, depuis Toshiro Sakai en 1974, à remporter une médaille d’or en simple et en double aux Jeux d’Asie. Enfin, il fut nommé sportif de l’année en Inde l’année dernière. De quoi convaincre l’ITF de lui donner sa chance aux Jeux.

Le témoin de l’avènement du tennis Indien ?

Le tennis est un sport qui tend à se déve­lopper en Inde. Sania Mirza jouait jusqu’à présent le rôle de loco­mo­tive natio­nale. Vingt‐septième à la WTA en Août 2007, elle se trouve aujourd’hui dans les profon­deurs du clas­se­ment (248ème). Devvarman devrait pouvoir reprendre le flam­beau en tant que seul repré­sen­tant de son pays en simple. De plus, la présence aux Jeux de trois paires de doubles Indiennes (Paes/Vardan et Bhupathi/Bopanna, chez les hommes et Chakarvarthi/Mirza, chez les femmes) est aussi révé­la­teur de la place qu’est en train de prendre le tennis en Inde. D’autant que derrière, la relève semble déjà prête. Yuki Bhambri, ex‐numéro 1 mondial chez les Juniors, incarne le futur du tennis Indien. Vainqueur de l’Open d’Australie chez les Juniors en 2009, il occupe aujourd’hui la 211ème place à l’ATP. Une statis­tique qui mesure toute­fois tout le chemin qui lui reste encore à parcourir avant d’atteindre le gratin du tennis mondial.

Instagram
Twitter