AccueilLe blog d’ApollineApolline déclare offi­ciel­le­ment ouvert le site Welovetennis

Apolline déclare officiellement ouvert le site Welovetennis

-

« Où qu’elle est passée Apolline ? », ce fut donc le premier commen­taire posté par un de nos lecteurs sur Welovetennis.fr, le nouveau projet de site commu­nau­taire lancé par l’équipe fonda­trice de GrandChelem. Un cri du cœur qui ne l’a pas laissée insen­sible. La rédac­tion l’au­rait même vu écrasé discrè­te­ment une petite larme derrière son ordi. Non, filles et fils de GrandChelem, aficio­nados de la première heure, Apolline ne vous aban­don­nera pas. Elle croit aux forces de l’es­prit et restera toujours votre petite compa­gnonne de jeu. Il faut juste qu’on lui explique où est sa rubrique et comment marche l’outil de publication.

Bon, c’est quoi ce bordel de Welovetennis ? Elle est passée où ma photo de Daniela Hantuchova ? Comment ça se fait que Feodolarer ne nous ait pas encore insulté, ni traité de fran­chouillard ? Le blog de GrandChelem, c’est fini ? Non mais je veux dire, vrai­ment fini ?

Eh oui, chères amies et chers amis, comme vous l’avait annoncé votre Apolline Céleste il y a quelques mois, le projet GrandChelem n’avait pour l’ins­tant lâché que le premier étage de sa fusée, le temps de se faire les dents sur les spéci­fi­cités du monde du tennis et de l’Internet commu­nau­taire. Le deuxième étage vient d’être lancé, et dans ce deuxième étage, vous aurez noté qu’il y a beau­coup de choses. 

Il y a d’abord ce numéro 8 de GrandChelem qui selon nous a atteint un certain nombre d’ob­jec­tifs géosta­tion­naires : qualité édito­riale de très haut niveau avec un dossier Terre Battue qui risque de faire beau­coup de bruit dans le players lounge et en salle de presse de Roland‐Garros ; qualité graphique et cette volonté de faire respirer les textes avec des photos plus larges, des appels de titre plus clairs et de la couleur, de la chaleur, du pétillant ; qualité et quan­tité enfin de nos annon­ceurs qui nous ont tous suivi sur ce numéro. En interne, il se dit même que GrandChelem vient de se réaliser son premier Grand Chelem. Le plus dur démarre donc. « Staying high », voilà ce que sera le credo de votre journal préféré, qui pour le coup a pris contact avec l’ami Federer pour qu’il nous donne quelques conseils sur la meilleure façon de se main­tenir au sommet. 

Il y a dans la foulée cet élar­gis­se­ment de notre public à la commu­nauté fran­co­phile puisque GrandChelem s’est lancé en Belgique, et comme un fait exprès au moment où Justine nous quit­tait… au sommet. Beau symbole. A l’ami Elmar dont la saga­cité le projette déjà à l’étape suivante, notre arrivée en Suisse, qu’il sache que le projet est depuis long­temps à l’étude mais se frotte pour l’ins­tant à quelques diffi­cultés, pas insur­mon­tables mais à évaluer avec la même prudence que depuis le début de l’aven­ture GrandChelem. Chaque chose en son temps, mais vous avez désor­mais compris que pour para­phraser notre bon président « entre GrandChelem et l’amour du tennis, c’est du sérieux ». 

Et l’amour du tennis, parlons en avec ce welovetennis.fr, un « vrai site » que nous prépa­rions depuis long­temps. La commu­nauté fran­co­phile de la balle jaune le méri­tait. Il est lancé depuis 4 jours et nous espé­rons que vous y avez déjà trouvé un intérêt, un confort et des outils de lecture plus facile pour appré­cier notre contenu. Nous vous deman­dons aussi plein de tolé­rance sur les inévi­tables ratés qu’une version Bêta encourt dans les premiers temps d’au­tant que nous allons essayer beau­coup de choses pendant le mois à venir. Nous vous invi­tons d’ailleurs à nous laisser vos remarques sur tous les petits détails qui comptent, qui vont et qui ne vont pas. Il n’est pas déma­go­gique de lire que ce site est votre site. GrandChelem et Welovetennis sont nourris du soucis d’être reçu, lu, entendu, et de provo­quer en retour des réac­tions, des argu­men­ta­tions, des émotions. Si vous ne prenez pas votre pied, si on ne prend pas le notre, tout ça n’a tout simple­ment aucun intérêt. Le plaisir est notre guide. 

A part ça, vous attendez évidem­ment un petit commen­taire de votre Apolline côté tennis. C’est tout à fait normal et elle tient à récom­penser ce soutien indé­fec­tible de son lectorat quand les rumeurs ont bruissé de sa dispa­ri­tion dans les vapeurs d’un vieux blog fantôme. Malheureusement votre amie Apo est très embêtée car si tout a changé depuis une semaine pour le groupe GrandChelem, par contre côté tennis rien de nouveau. 

Nadal a encore gagné. Revers, revers, revers.

Instagram
Twitter