AccueilChallengerÀ force de jouer, Gasquet, battu par Cazaux (300e), risque de s'éteindre...

À force de jouer, Gasquet, battu par Cazaux (300e), risque de s’éteindre pour de bon !

-

On aime beau­coup Richard Gasquet mais il y a une forme de stakha­no­visme dans son approche de sa pré‐retraite. 

Sélectionné en équipe de France de Coupe Davis, un peu à la surprise géné­rale il faut bien le recon­naître, « Richie » a enchainé en cette fin de saison les tour­nois et les matchs. 

On aurait préféré qu’il s’éco­no­mise un peu pour donner le meilleur de lui même plutôt que de se faire piéger comme cela a été le cas mercredi soir, sur le Challenger de Roanne, où il est tombé en trois manches face à Arthur Cazaux (7–5, 3–6, 4–6).

Certes Arthur (300e) est un bel espoir, certes il faut que les « stars » trico­lores remplissent les nombreux tableaux des Challengers fran­cais, mais il y a aussi malgré tout une limite à ne pas fran­chir pour ne pas passer à côté de rendez‐vous impor­tants. Et celui de la Coupe Davis, malgré son nouveau format, en est un.

Pour épauler ses coéqui­piers à Innsbruck le 25 novembre prochain, voire jouer un rôle impor­tant, il faut que Richard soit frais et en confiance. Et à la sortie de son tournoi dans la Loire et cette défaite inat­tendue, ce n’est pour l’ins­tant pas vrai­ment le cas.

Instagram
Twitter