Accueil Le blog de la rédac' A qui la faute pour le "Carré VIP" d'Adelaïde ?

A qui la faute pour le « Carré VIP » d’Adelaïde ?

-

Craig Tiley veut tellement bien faire, que quelques fois il ne prend pas vraiment conscience de ses actes. C’est ainsi que l’on peut analyser l’idée d’organiser une bulle VIP à Adelaïde avec le Top 3 hommes et femmes.

Si cette décision a été prise en évoquant le fait que celle de Melbourne était déjà pleine, l’argument a fait pschitt auprès des observateurs. L’autre raison qui consisterait à remercier le gouvernement de l’Etat de Victoria en organisant une fête du tennis à Adelaïde n’a pas eu plus d’effet que le précédent.

Il est vrai que cette bulle VIP pose beaucoup de problèmes en terme d’éthique sportive car les heureux privilégiés ne seront pas dans les mêmes restrictions que leurs collègues à Melbourne.

Plus de liberté pour se déplacer dans la journée, et des services associés comme une salle de fitness à disposition en libre service.

On peut alors se poser la question de savoir s’il s’agit de zèle de la part de Tennis Australia en direction des meilleurs joueurs de la planète ou une réponse à leurs doléances.

Nous n’avons pas la réponse, mais l’arrivée dernièrement dans ce groupe de Serena Williams peut nous éclairer.

Il reste encore deux place à prendre, les tractations doivent se multiplier en coulisses.

Logiquement cela devrait être les N°4 du classement pour garder une cohérence, soit le Russe Daniil Medvedev et l’Américaine Sofia Kenin.

Instagram
Twitter