AccueilLe blog de la rédac'Alcaraz, ogre sur terre, nain sur herbe ?

Alcaraz, ogre sur terre, nain sur herbe ?

-

Même s’il ne faut pas se fier aux matchs lors des exhi­bi­tions, il faut bien recon­naître que la défaite de Carlos Alcaraz en moins d’une heure face à Casper Rudd (6–7(2), 2–6) pose question. 

L’Espagnol, qui a préféré ne pas se préparer en jouant un tournoi entre Roland‐Garros et Wimbledon, sera donc sans repères avant d’af­fronter l’Allemand Jan‐Lennard Struff qui peut être un sacré client sur gazon, notam­ment avec sa première balle de service. 

Si Roland‐Garros a toujours été désigné comme un vrai objectif, on sent bien que Carlos arrive à Londres sur la pointe des pieds en mode presque « décou­verte » et sans pres­sion malgré sa place de tête de série numéro 5 du tableau. Cela sera peut‐être une tactique gagnante pour appri­voiser une surface qui fait l’ac­tua­lité un mois par an depuis un siècle. 

C’est la deuxième parti­ci­pa­tion de Carlos à Wimbledon, la saison passée, il avait bataillé face au Japonais Uchiyama avant de perdre sèche­ment face à Daniil Medvedev.