AccueilLe blog de la rédac’Alcaraz oui mais…

Alcaraz oui mais…

-

« Je n’ai jamais vu un mec qui frappe aussi fort » a expliqué Stefanos Tsitispas avant que Félix n’évoque un avenir radieux dans sa confé­rence de presse après son succès face à Tiafoe : « Ce sera l’un des meilleurs du monde et pour long­temps » etc etc etc

Les louanges s’ac­cu­mulent alors même que si l’Espagnol bat des records de préco­cité, la connais­sance du jeu mais aussi l’hyper concur­rence du circuit devraient déjà nous apprendre à ne pas nous emballer.

On ne reviendra pas sur la perfor­mance de Lucas Pouille à l’US Open en 2016 face à Nadal qui l’avait propulsé d’un coup au plus haut car elle n’a rien de semblable au parcours de Carlos qui il est vrai bous­cule certains principes.

En revanche on insis­tera juste sur certaines carrières qui devaient se trans­former en « or » et qui se sont termi­nées bien loin des prévi­sions annoncées.

Après il faut aussi accepter de constater que les circons­tances de la réus­site qui sont si déci­sives selon Spinoza sont réunies. 

Le gamin est focus, le coach a été numéro 1 mondial, et l’Espagne attend un succes­seur au Roi Nadal. 

Carlos sera donc soutenu mais aussi épié, puis critiqué.

Dans ce cadre là, son quart de finale face à Félix est encore une nouvelle étape. 

Il y en aura encore beau­coup d’autres pour parvenir au sommet que tous les spécia­listes sont entrain de lui promettre. 

Instagram
Twitter