Accueil Le blog de la rédac' Attention ça balance !

Attention ça balance !

-

La fin de saison est aussi celle du bilan, et des réglements de comptes. Après les attaques diverses et variées sur la qualité tennistique de la nouvelle star Gilles Simon, voila que la famille du tennis se déchire à nouveau sur le cas Gasquet, les wild-cards, le futur président, la tenue du Masters France, à côté de cela, Dallas c’est du pipi de chat.

Trainer ses guères sur le circuit,c’est aussi prendre avec des pincettes des informations que l’on vous livre ça et là pour faire monter la pression. Il reste qu’avec le recul et un peu d’experience, il est clair qu’il est difficile de ne pas en tirer de vraies conclusions sur l’ambiance qu’il règne au sein de la « communauté tricolore tennistique ».
Toute la semaine donc sur le GPTL, j’ai glâné, classé, pas publié des petits scoops offerts par quelques informateurs. Cela m’a permis d’assembler un puzzle et de décrypter avec plus de maturité et d’objectivité certaines déclarations et autres bruits de couloirs. Après, ce travail est tout à fait personnel, il n’engage que moi, mais il méritait avant que tout cela ne s’enflamme que je mette les choses à plats.

Mathieu a raté le wagon et ça le fait chier !

Déjà quand Richard Gasquet faisait la une de Tennis Magazine, PHM avait eu un coup au moral, lui qui ne rêve que d’être sur la plus haute marche du podium. « Je ne joue pas pour être trentième, le temps presse » a expliqué l’Alsacien après sa défaite face à Andreev. Et on le comprend, PHM a raté tous les wagons, celui de la Coupe Davis, celui des exploits, celui du jeu, alors ces remarques sur Gilles Simon (NDLR : Il a pas un jeu qui me transcende) sont excusables tant le gamin navigue en eaux troubles, peu soutenu par un team Lagardère où certains « cadors » qui n’en sont pas, font la loi.

Llodra, star de la double bande

Il y a une scène un peu hallucinante qui s’est produite vendredi dernier au palais des sports de Gerland. Entre le premier match de la session de nuit et le dernier du « jour » il y avait un peu de temps. Et là, on ne sait pourquoi, enfin presque, voila que notre gaucher rentre sur le central avec son entraineur Malcor. Quelques minutes plus tard sous les houra de la foule, Llodra s’entraine au service en visant des tubes de balles, l’exhibition est ridicule, inutile. Au début de la semaine, le même Llodra nous avait confié : « Simon a un humour particulier »

Team Lagardère/FFT : le combat continue

Au milieu de la bataille médiatique, et des résultats, il y a une vraie certitude aujourd’hui, c’est celle du palmarès. Simon est entrainé à la FFT par Thierry Tulasne, Tsonga par Eric Winogradsky toujours à la même FFT, Monfils vit sa vie, et Richard Gasquet est coaché par Guillaume Peyre qui vient direct de l’académie Mouratoglou. Et si le DTN est continuellement attaqué, la certitude des résultats notamment des joueurs labellisés FFT n’est pas obligatoirement le fruit du hasard. « Un jour, Patrice m’a détaché à 100 % sur Gilles en me disant que ce gosse avait de l’avenir, donc aujourd’hui je le dis, c’est simple » nous a confié Thierry Tulasne.

Masters France, pourquoi tant de haine !

« Le Masters France, c’est une histoire de potes, mais c’est aussi du business », voila comme Gilles Moretton nous a défini l’opération Masters France. « No comment » répond Patrice Dominguez quand on lui demande ce qu’il pense de cette compétition, qui a le label FFT, mais qui reste une exhibition de premier choix avec des prize moneys de folie (80000 euros pour le vainqueur). « Tout le monde me demande une wild card » rappporte Jean-Louis Haillet, on comprend pourquoi, on comprend aussi pourquoi le palais des sports de Toulouse sera complet pendant trois jours, tout simplement parce que la formule arrive au bon moment et que le tennis a besoin d’une grande fête populaire !

Instagram
Twitter