AccueilLe blog de la rédac'Banco Paulo et merci pour tout

Banco Paulo et merci pour tout

-


Comme sur tous les grands tour­nois, Welovetennis vous propose sa gazette quoti­dienne. Aujourd’hui, c’est jour 7 à Roland !

Le match du jour – La deuxième carrière de PHM
« Bats toi, vas jusqu’au bout » C’est ce que se disait Paulo lors de son match face à Granollers. Certes, il y a défaite au final, mais le Français a encore une fois fait preuve de beau­coup de courage sur le court 1. Pour la troi­sième fois de la semaine, Paulo se sublime, puise au bout de lui même pour remonter deux sets et pousser son adver­saire à jouer un dernier set décisif. Sa quin­zième manche en trois matchs. 15 rounds qui font passer PHM dans une autre dimen­sion, qui le propulsent dans sa nouvelle carrière. Paulo a vaincu la douleur. Paulo a dépassé l’opé­ra­tion, la réédu­ca­tion, la galère est derrière lui. Comme si le Français avait réssus­cité sur les terrains de la Porte d’Auteuil. La magie de Roland a opéré sur l’Alsacien, se prou­vant et prou­vant à tous qu’il était encore un compé­ti­teur et qu’il n’avait rien perdu de son jeu. Les cris rageurs, le point sur le coeur, des gestes qu’on pensait disparus à jamais. Des gestes forts qui intro­duisent la deuxième carrière d’un grand cham­pion. Paulo, merci. Tu as vibré et tu nous a fait vibrer. Bonne chance pour cette deuxième vie de sportif.

L’insolite du jour – Youzhny le messager
Mené 6–0, 2–0, Mikhail Youzhny vit l’enfer face à David Ferrer. Puis arrive ce neuvième jeu, jeu qui permet enfin au Russe d’ou­vrir son comp­teur. Youzhny peut lever les bras au ciel. Ouf ! Le public l’ac­clame. Sa tena­cité est récom­pensée. Du coup, le Russe s’emballe, sort un peu de son match. Tellement frustré d’avoir proposé un niveau de jeu si moyen au public, Mikhail tient à s’ex­cuser. Mais comment faire, si ce n’est crier ses excuses ? Mikhail a eu l’idée. L’idée parfaite. Cela ne se criera pas, ça s’écriera sur la terre. Terre maudite pour le Russe ce samedi devient terre de message pour le public. Avec ses chaus­sures, le joueur écrit « sorry ». Un moment unique en la matière capté par les caméras de télé. Une vidéo à retrouver sur le site d’Eurosport.

La phrase du jour ‑Banco Lepchenko

« Ecoute, nous avons besoin de plus de femmes en deuxième semaine des tour­nois du Grand Chelem. » J’ai dit  » D’accord, banco, je vais travailler dur, et j’es­père que vous me verrez dans la deuxième semaine des grands tour­nois ». En confé­rence de presse, Varvara Lepchenko a évoqué cet échange entre Patrick McEnroe et elle‐même, datant de quelques mois. Banco Varvara et objectif atteint ! D’autant plus qu’avec Sloane Stephens, elles seront deux du côté de la Porte d’Auteuil la demaine prochaine.

Article précédentGasquet pas loin de Murray
Article suivantLe programme de dimanche