AccueilLe blog de la rédac'C'est encore loin le 8 Août ?

C’est encore loin le 8 Août ?

-

J’espère que les orga­ni­sa­teurs de Montréal auront le bon goût d’at­tendre le 10 Août pour programmer le retour de Rafael Nadal, car au final cela serait tout à fait logique. Pourquoi ? Il suffit d’at­tendre la chute…de cette petite chronique.

Il y a des personnes qui croient au destin, d’autres au travail, et ceux qui pensent que l’un ne va pas sans l’autre. Donc, avant de revenir à la compé­ti­tion, Rafael Nadal s’est remis au travail avec prudence, bien que la prudence nada­lienne est déjà bien au dessus de la moyenne géné­rale et que le joueur est connu pour être le plus super­sti­tieux du plateau. « Comme l’an dernier son programme lui avait réussi, il n’a pas voulu changer ses habi­tudes, et cela sans tenir compte de son état de fatigue. Après, il s’est pêté à Madrid, le reste ce fut une logique descente en enfer. » Voilà comme un de nos « indics » nous avait résumé le drame Nadal en insis­tant sur ce qu’il consi­dé­rait comme une vraie erreur de program­ma­tion. Une erreur qui n’ex­plique pas tota­le­ment sa défaite face à Soderling, mais qui a eu son poids à l’ap­proche de Wimbledon. 
Depuis on a donc vécu l’avè­ne­ment du Roger Tour, avec tout ce que cela comporte : numéros spéciaux, éloges en tout genre, et analyse du nouveau phéno­mène suisse. Un phéno­mène qui peut fina­le­ment se résumer en une petite phrase : « Roger a le niveau moyen le plus élevé du circuit. »
En clair, même quand Roger joue mal, il joue encore mieux que ses prin­ci­paux adver­saires. On a vu tout cela en direct lors de la finale de Wimbledon où le Suisse a encore prouvé qu’il était le meilleur défen­seur du monde…après Rafael Nadal. Mais ne relan­çons pas cette polé­mique stérile puis­qu’en l’ab­sence de l’un ou de l’autre, tous les passionnés ont constaté que le tennis n’était pas le même sport. 
Bref, depuis Wimbledon on s’en­nuie ferme, un peu comme au bon vieux temps des numéros 1 de paco­tille, et du tennis somni­fère. On a eu beau s’ex­citer pour l’im­pro­bable Murraymania, depuis ce 19 Juin, date du forfait de Rafael Nadal pour Wimbledon mais aussi date d’an­ni­ver­saire de votre servi­teur, le tennis a changé de visage après une période de « folie pure » et de duels exacerbés. Logique donc qu’il reprenne du service le 10 Août, c’est la Saint Laurent !

Article précédentUn toit pas vraiment étanche
Article suivantVisa or not visa