AccueilLe blog de la rédac'Coup de coeur - Roland et un record

Coup de coeur – Roland et un record

-

En cette fin d’année, la tradi­tion­nelle saga des coups de coeur et coups de blues des membres de la rédac­tion va rythmer votre quoti­dien sur WLT. Aujourd’hui, place au second volet de cette série, avec un évène­ment marquant de l’his­toire de votre site !

Roland Garros : LE rendez‐vous tennis­tique de l’année, le tournoi mythique pour tout amateur fran­çais de tennis, the place to be pour n’im­porte quel jour­na­liste sportif. Et surtout, le moment où jamais pour battre des records d’au­dience sur Welovetennis. Cette année, j’ai vécu mon premier Roland de l’in­té­rieur : une forme d’apo­théose en terme d’ex­pé­rience jour­na­lis­tique, de travail accompli, d’émo­tions vécues et de défis relevés. Le point d’orgue de cette quin­zaine, qui restera mon coup de coeur de l’année ? Assurément cette journée du 6 juin 2013, vingt‐quatre heures tout à fait mémo­rables que je m’en vais vous décrire. Ou comment rentrer dans la peau d’un jour­na­liste accré­dité sur Roland Garros, le temps d’une journée. Et quelle journée !

Heure 0, minuit : Le senti­ment du devoir accompli. La journée écoulée du mercredi a été bonne, avec un excellent trafic. Rafael Nadal et Novak Djokovic se sont quali­fiés pour les demi‐finales, ce qui augure une très belle fin de tournoi. Le temps de repro­grammer les meilleurs billets du jour, et c’est parti pour quelques heures de sommeil bien méritées.

9h00 : Il est temps d’or­ga­niser la journée qui débute. Conférence de rédac­tion de notre bien aimé Rédac Chef avec l’en­semble des jour­na­listes : « Les enfants, la journée d’hier a été excel­lente, on a fait du bon boulot. Aujourd’hui, on reprend des forces. Ce sont les demi‐finales dames, le trafic va faiblir, c’est normal. On commence à faire monter la sauce pour Tsonga – Ferrer et Djoko’ – Nadal, et on se prépare à tout donner pour la fin du tournoi. » Les consignes plus précises données, il est temps de rejoindre le stade.

14h : La journée a débuté par une belle première demi‐finale entre Maria Sharapova et Victoria Azarenka. Nous trai­tons les confé­rences de presse des deux joueuses puis prenons une petite pause « check trafic ». Jusqu’ici tout va bien. Et puis ? Le choc. 

Incroyable mais vrai, les chiffres de fréquen­ta­tion du site s’en­flamment. Les records de visi­teurs instan­tanés et de visites/heure tombent les uns après les autres. Passé le temps de l’éton­ne­ment, vient celui de l’ana­lyse. Pourquoi un tel embal­le­ment ? L’explication est somme toute plutôt simple. Un billet, parti­cu­liè­re­ment consulté, est en train de booster l’en­semble du trafic. Son titre : « Paire inquiet pour Wawrinka ». Rien de fou, c’est le moins que l’on puisse dire. Il s’agit simple­ment d’une décla­ra­tion de l’Avignonnais prononcée la veille lors du match de son ami suisse face à Nadal. La petite diffé­rence, qui s’avère en fait énorme : l’info a été placée en Une de Google Sports Actu. Après les rires, tant d’éton­ne­ment que de satis­fac­tion, nous bascu­lons dans l’eu­phorie. Grisé par les chiffres, l’en­semble des membres de la rédac’ se fixe alors un même objectif : faire tomber ce record d’au­dience qui tient depuis pres­qu’un an. Depasser ce chiffre fati­dique de 32 338 visites en 24 heures atteint le 8 juillet 2012. Il faut tout donner, nous le sentons. C’est le D‑Day !

16h30 : L’objectif est grand, les efforts doivent l’être tout autant. Travailler, se battre, s’ar­ra­cher. Trouver l’info qui porte, le titre qui touche, l’idée qui buzze. Bref s’in­vestir tota­le­ment, et plus encore, dans son travail de journaliste. 

17h : Les demi‐finales dames sont termi­nées, l’actu est retombée. Nouvelle confé­rence de rédac­tion, il ne faut pas changer la routine qui gagne. RCV : « Simon, tu traites ceci, Maxime, tu gères cela, Pauline tu boucles ceci, pendant que moi, je finis ça. Go, on va y arriver ! »

19h : Le temps de rentrer du stade, de se connecter sur Analytics et… « Le record est tombé ». Que c’est bon de se l’en­tendre dire ! Il est 19 heures, et 33 245 visites ont déjà été comp­ta­bi­li­sées sur WLT. La soirée promet d’être belle…

Heure 24, minuit, l’ins­tant de vérité : 39 963. Oui, 39 963 visites. Cinq ans plus tôt, alors que le site venait d’être lancé, pour ce même jour de demi‐finales dames pari­siennes, nous attei­gnions péni­ble­ment les… 1254 consul­ta­tions. C’est alors que je me remé­more ce temps où, rieurs, RCV et moi‐même évoquions sans y croire le jour où nous irions « taper les 40 000 ». A 37 visites près, nous aurions réussi. Mais qu’im­porte. Ce jeudi 6 juin 2013 symbo­lise tout simple­ment la fierté du chemin parcouru, les vertus du travail en équipe, et le bonheur que cela procure.

Les records naissent pour être battus. Celui‐ci le sera‐t‐il un jour ? « Je connais mes limites, c’est pour­quoi je vais au‐delà » disait Gainsbourg. Souhaitons pouvoir en dire autant d’ici un an !

Article précédentFederer et Nadal présents
Article suivantLettre au père Noël