AccueilLe blog de la rédac'Djokovic au diesel et Ferrer au Super...

Djokovic au diesel et Ferrer au Super…

-

Novak Djokovic affron­tera ce soir David Ferrer pour une place en demi‐finale du Master 1000 de Miami. Un match qui s’annonce inté­res­sant, entre un Ferrer très à l’aise et un Djokovic moins domi­na­teur qu’auparavant.

On atten­dait un test d’envergure à Miami pour le numéro un mondial, et nous voilà servi ! Novak Djokovic défiera David Ferrer en quart de finale de Miami. Ce sera ainsi l’occasion de voir si Nole en a encore sous la semelle. Car même s’il n’a pas perdu un moindre set du tournoi, le Serbe n’a pas vrai­ment rassuré. Lors de son troi­sième tour face à Troicki, Nole a dû sauver la baga­telle de sept balles de break. Au match suivant, il affron­tait le talen­tueux Richard Gasquet. Et notre Français a fait douter le numéro un lors du premier set, empo­chant rapi­de­ment le break et jouant plutôt bien. Mais l’inconstance de Richie lui a enlevé toute chance de réaliser l’exploit. Au deuxième set, le Serbe déroule et s’envole vers la victoire, en deux sets, 7–5 6–3. Certes, il gagne toujours. Mais son jeu mons­trueux de l’année dernière semble ailleurs, tout comme son « revers‐laser » et le démar­rage diesel qu’il réalise à chaque match pour­rait lui coûter cher face à Ferrer.

Car la moby­lette espa­gnole, elle, est à fond du début à la fin du match. Aucun set perdu, alors que Ferrer a affronté de beaux morceaux : Tomic, au second tour, éliminé 6–4 6–4. Au troi­sième tour, Bennetteau embête l’Espagnol au premier set, mais n’arrive pas à remporter la manche ‑7–6(5) 6–4. Enfin, Ferru a surtout eu la tête du grand Del Potro, en seule­ment deux sets, 6–3 6–3. Un match solide, plein de maitrise, où l’Argentin en est sorti un peu dégouté, sans solu­tion : « il a réalisé un meilleur match que moi cette nuit. Il était vrai­ment solide sur sa ligne, a joué de longs échanges. J’ai besoin de travailler plus si je veux pouvoir le battre ». Ferrer avoue même avoir réalisé son meilleur match de l’année, et se sent très bien au Master 1000 de Miami : « C’est peut‐être mon meilleur match de l’année… Mes meilleurs résul­tats sont sur cette surface. J’aime jouer dessus. J’apprécie les fans de Miami et j’aime ce tournoi. »

Un Ferrer en confiance, un Djoko moins souve­rain. Et le bilan de leur confron­ta­tion est assez serré, puisque sur douze confron­ta­tions, le Serbe s’est imposé sept fois. La dernière fois, c’était en quart de finale de l’Open d’Australie, où Nole s’en était sorti en trois sets, 6–4 7–6(4) 6–1. Mais l’Espagnol s’était imposé juste avant, au Master de fin d’année. Bref, le match risque de tenir toutes ses promesses. Mais Djoko, lui se dit prêt : « Je me sens physi­que­ment frais, en forme. Mentalement, je suis toujours présent. Et je n’ai pas perdu l’envie de gagner tous les matches que je joue ». Voilà qui est dit !

La raquette de Novak Djokovic, ici !